Les anglicismes envahissent la pub et l'entreprise ! What else ?

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 22/10/2014 à 11H54
L'anglais envahit la publicité

L'anglais envahit la publicité

© France 2/Culturebox

Il y a tout juste 20 ans était votée la loi Toubon. Elle proposait de protéger l'usage de la langue française, notamment au sein des entreprises. Si elle a fait polémique à l'époque, force est de constater qu'elle reste fortement d'actualité. L'application de cette loi vient même de faire l'objet d'une journée d'études, organisée par le Ministère de la Culture et de la Communication le 13 octobre.

Reportage : J. Benzina / B. Six / D. Masse / Z. Berkous / A. Rousseau / C. Dechassey  

https://videos.francetv.fr/video/NI_152815@Culture

Selon une étude du Ministère de la Culture et de la Communication, sur 7 millions de français travaillant dans une entreprise de plus de 20 salariés, un tiers est amené à lire des documents rédigés dans une langue étrangère. Ce qui provoque une gêne chez un quart d'entre eux. Il y a 20 ans, lorsque la loi Toubon était débattue, cetains pensaient que c'était un combat dépassé et qu'il fallait vivre avec son temps. Mais en 2014, les français semblent plutôt rassurés que les autorités oeuvrent encore à la préservation de leur langue, tant l'anglais a envahi certains domaines. 
Exemple de vitrine utilisant l'anglais pour vendre ses produits

Exemple de vitrine utilisant l'anglais pour vendre ses produits

© France 2/Culturebox
Dans les publicités par exemple, même les marques françaises de luxe, ou pas d'ailleurs, utilisent l'anglais pour vendre leurs produits. Comme si cela leur donnait une valeur ajoutée.
Publicité Chanel avec Brad PItt
Et dans certaines entreprises, notamment dans le domaine de la publicité, du marketing ou des médias, des termes anglais de plus en plus complexes ont fait leur apparition dans les réunions. Petits exemples de phrases que l'on peut fréquemment entendre :  "Ce reporting est incomplet., "Je suis dans le rush "; "j'ai uploadé une photo", " on peut switcher ces documents" , "je checke mes e-mails et je viens au brainstorming. Après il faudrait debriefer la confcall"

7% des français sont en situation d'illetrisme

Si cela peut prêter à sourire, pour les autorités le problème est sérieux. D'autant plus que la forte utilisation de l'anglais au travail serait un facteur de stress non négligeable, notamment auprès des salariés les plus âgés ou les moins qualifiés. Et cela créerait donc une nouvelle forme de discrimination en entreprise. Rapellons aussi que, selon une enquête Information et vie quotidienne de 2011, en France, 12 % des adultes sont en difficulté de lecture et que 7% de la population âgée de 16 à 25 ans est en situation d'illetrisme. Maîtriser d'abord le français est aujourd'hui un enjeu d'éducation et de formation. 

Pour en savoir plus sur les 20 ans de la loi Toubon, http://www.culturecommunication.gouv.fr/Actualites/En-continu/Langue-francaise-la-loi-Toubon-vingt-ans-apres