Le Copy Art ou la photocopieuse au service de la création artistique

Mis à jour le 18/01/2019 à 17H04, publié le 18/01/2019 à 17H00
L'une des œuvres exposées à Rivesaltes

L'une des œuvres exposées à Rivesaltes

© France 3 Culturebox Capture d'écran

L'un des grands spécialistes français du Copy Art, Jean-Claude Baudot, organise jusqu'au 3 février à Rivesaltes "Copy Art en mouvement - Cejar, œuvres des 80's", une exposition consacrée à cette discipline méconnue et à l'un de ses artistes majeurs : Christian Rigal. Ce dernier a disparu en 1992, alors en pleine gloire, et n'a jamais réapparu. La photocopieuse est l'outil de création du Copy-Art.

Christian Rigal, connu sous son pseudonyme sous le nom de Cejar, était l'artiste majeur d'une discipline méconnue : le Copy-Art. Jusqu'à sa disparition inexpliquée des écrans en 1992, il pratiquait le Copy Art. Personne, depuis cette date, n'a eu de nouvelle de l'artiste. Jean-Claude Baudot, l'un des spécialistes contemporains de Copy Art organise à Rivesaltes une exposition intitulée "Copy Art en mouvement - Cejar, oeuvres des 80's".

Reportage : France 3 Pays Catalan A. Sabatier / S. Fabre

Le Copy Art, c'est la manipulation des images à travers une photocopieuse. La discipline est née dans les années 60 juste après le premier photocopieur xérographique autonome en 1959. La discipline porte plusieurs noms : Xerox Art, Electrostatic Art, Xerography, Copigraphie ou Art Electrographique. Il s'agit toujours de la même démarche, manipuler la photocopieuse pour déformer l'image finale. Le hasard entre pour beaucoup dans le résultat final, ce qui explique que les "Copy Artistes" effectuent de nombreux essais avant de choisir les pièces dignes d'être conservées et signées.