Le caricaturiste turc Musa Kart reçoit le Prix international du dessin de presse

Mis à jour le 03/05/2018 à 12H49, publié le 03/05/2018 à 09H15
Le caricaturiste turc Musa Kart avec ses collègues devant le tribunal d'Istanbul le 15 mars 2018

Le caricaturiste turc Musa Kart avec ses collègues devant le tribunal d'Istanbul le 15 mars 2018

© Ozan Kose / AFP

Le caricaturiste turc Musa Kart, récemment condamné dans son pays pour ses dessins dans le quotidien Cumhuriyet hostile au président Erdogan, a obtenu jeudi le Prix International du dessin de presse de Genève.

Le Prix international du dessin de presse est décerné depuis 2012, tous les deux ans, par la fondation suisse Cartooning for Peace et la ville de Genève à des "dessinateurs de presse courageux et en danger en raison de leur art".
 
Cette année, le jury a "choisi Musa Kart, dessinateur emblématique du quotidien d'Istanbul Cumhuriyet pour son talent et son courage dans la défense de la liberté d'expression et de création artistique", ont annoncé les organisateurs de l'événement dans un communiqué.
Caricature d'Erdogan par Musa Kart parue en 2005 dans Cumhuriyet. Dans la bulle : "Ne créez pas de tensions. Je le promets, Je vais résoudre le problème".

Caricature d'Erdogan par Musa Kart parue en 2005 dans Cumhuriyet. Dans la bulle : "Ne créez pas de tensions. Je le promets, Je vais résoudre le problème".

© MUSA KART/AP/SIPA
Musa Kart ne pourra toutefois pas venir en personne chercher son prix en Suisse, car bien que n'ayant pas été incarcéré après sa condamnation pour "aide au terrorisme", "il reste soumis à un contrôle judiciaire et à une interdiction de quitter le territoire" en attendant la procédure d'appel, explique le communiqué.

Musa Kart a été condamné avec quatorze journalistes de Cumhuriyet

Farouchement hostile au président Recep Tayyip Erdogan, Cumhuriyet ("République", en turc), fondé en 1924, s'est attiré les foudres de l'homme fort de la Turquie en raison de sa couverture corrosive.
 
Comme quatorze de ses confrères journalistes de Cumhuriyet, Musa Kart a été condamné le 26 avril, à l'issue de neuf mois de procès, à une peine de prison pour aide à des organisations "terroristes", un verdict qualifié de "honte" par le journal qui dénonce un "rude coup" contre la liberté de la presse.
 
Le tribunal de Silivri, près d'Istanbul, l'a ainsi condamné à trois et neuf mois de prison, selon la fondation suisse Cartooning for Peace et la ville de Genève.
 
Le Jury du Prix international du dessin de presse est composé d'un représentant de la ville de Genève, Guillaume Barazzone, du directeur de l'ONG Human Rights Watch, Kenneth Roth, et des dessinateurs de presse Plantu (Le Monde), Chappatte (Le Temps, The New York Times, Neue Zürcher Zeitung) et Liza Donnelly (The New Yorker).