La statue de Saint-Exupéry prend forme à Lyon mais attend des mécènes

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/05/2016 à 14H49
Pascal Jacquet, sculpteur de la statue de Saint-Exupéry, au travail

Pascal Jacquet, sculpteur de la statue de Saint-Exupéry, au travail

© France 3 / Culturebox

Une statue en bronze d'Antoine de Saint-Exupéry devrait bientôt accueillir les voyageurs sur le parvis de la gare TGV Saint-Exupéry à Lyon. L'oeuvre, inspirée d'un dessin de Ben Lebègue pour le festival Lyon BD est en cours de réalisation. Problème, son coût : 260 000 euros. Pour la financer un appel à mécènes a été lancé mais n'a permis pour l'instant de recueillir que 20 000 euros.

Malgré l'incertitude qui plane encore sur le financement de son oeuvre, Pascal Jacquet, endetté, continue de modeler la statue de Saint Ex dans son atelier de Vénissieux. C'est ce modèle qui servira au moulage de l'oeuvre avant qu'elle ne soit coulée en bronze.

La statue est une adaptation d'un dessin réalisé réalisée par Ben Lebègue pour un trophée du festival Lyon BD. Elle représente le père du "Petit Prince" doigt pointé vers le ciel avec, à ses pieds, un lionceau qui serre dans ses pattes un crayon et un livre.

Baptisée "Brila estonteco" qui signifie "avenir radieux" en esperanto, l'oeuvre entend illustrer les perspectives de développement de l'aéroport et de la Métropole lyonnaise.

Reportage : E. Phily / C. Banasik / F. Bernès

https://videos.francetv.fr/video/NI_693935@Culture



Un appel aux mécènes n'a pas eu grand écho. Il manque... 240 000 euros pour atteindre les  260 000 prévus. Les donateurs ne sont pas nombreux mais Alain Ravouna, fondateur de Lyon BD, garde espoir. Des gens donnent  200 euros : "les petits ruisseaux font les grandes rivières", conclut-il avec un léger sourire qui se veut optimiste.

Si les entreprises ont été sollicitées, les particuliers peuvent aussi faire un don en se rendant sur le site Persistemo. La Fondation Bulukian soutient le projet ce qui permet de défiscaliser une partie des dons.