Julien Salaud tisse son impressionnante toile à l'Abbaye de Bon-Repos

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/03/2018 à 11H05, publié le 01/03/2018 à 11H04
Les "Rêves stellaires" de Julien Salaud bientôt à découvrir à l'abbaye de Bon-Repos sur Blavet

Les "Rêves stellaires" de Julien Salaud bientôt à découvrir à l'abbaye de Bon-Repos sur Blavet

© France 3 / Culturebox

Le plasticien Julien Salaud a pris possession de l’Abbaye de Bon-Repos sur Blavet (Côtes-d'Armor) pour créer une oeuvre monumentale inédite. L'artiste achève une résidence autour des "Rêves stellaires", à découvrir lors de la prochaine exposition du lieu à partir du 1er avril.

Durant deux semaines, l'artiste Julien Salaud s'est laissé inspirer par les murs de l'Abbaye de Bon Repos à Saint-Gelven. Accompagné des étudiants l’EESAB (Ecole supérieure d'Art de Bretagne), le plasticien a tissé ses "Rêves stellaires". Ils se dévoileront au public du 1er avril 2018 au 31 octobre 2018. 

Reportage : F. Leroy / J. Seigner / J. Barré

https://videos.francetv.fr/video/NI_1194223@Culture

Cette nouvelle création, éphémère et fragile, est issue de la série "Grottes stellaires". C'est dans la pénombre qu'elle prend toute son ampleur. L’œil est peu à peu accroché par l’œuvre lumineuse, où se déploient délicatement une multitude de décors qui se révèlent sous la lumière... noire. "Moi j'essaie toujours de jouer sur l'émerveillement", souligne Julien Salaud.


Toute de fils vêtue, l’installation invite le visiteur à la contemplation et à la rêverie, en immersion totale au sein d’une dentelle féerique et émouvante. Julien Salaud a vu naître l'œuvre au jour le jour. "Les Rêves stellaires" résonnent avec l'architecture et l'histoire du bâtiment. "L'œuvre est différente car elle est adaptée à l’endroit où on la place, aux volumes, aux contraintes techniques et on essaie de mettre le bâtiment en valeur", explique-t-il.
Reves stellaires Julien Salaud photo © France 3 / Culturebox
Ce nouveau parcours de l'Abbaye entre en écho avec la légende du lieu. Alors qu'il chasse dans la vallée du Blavet, le vicomte de Rohan a une vision de la Vierge qui lui inspire son lieu de repos éternel. Cette dernière fait apparaître un magnifique monastère, empli de religieux en prières. Le vicomte décide alors de faire bâtir cette abbaye à l'endroit même de cette vision.