Forte hausse des ventes chez Christie's en 2017

Par @Culturebox
Mis à jour le 02/02/2018 à 13H43, publié le 02/02/2018 à 10H13
Chez Christie's à New York, la vente aux enchères de "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci, le 15 novembre 2017

Chez Christie's à New York, la vente aux enchères de "Salvator Mundi" de Léonard de Vinci, le 15 novembre 2017

© Julie Jacobson / AP / SIPA

La maison de ventes Christie's a enregistré des ventes en progression de 26% à 5,1 milliards de livres (5,8 milliards d'euros) en 2017, grâce à de bons résultats dans toutes les régions et l'adjudication pour une somme record du "Salvador Mundi" de Léonard de Vinci.

Ce sont les enchères, en augmentation de 38%, à 4,6 milliards de livres (5,2 milliards d'euros), qui tirent ces résultats de Christie's, dont le siège est à Londres, selon un communiqué publié vendredi. En revanche, les ventes de gré à gré chutent de 32% à 472,4 millions de livres tandis que les ventes en lignes restent encore marginales avec 165,6 millions de livres.

Hausse de 60% pour l'art impressionniste et moderne

Toutes les zones géographiques sont en progression : de 68% à 2,5 milliards de livres pour les ventes sur le continent américain, de 16% à 1,5 milliard en Europe et Moyen-Orient, de 11% à 582,9 millions pour l'Asie.
 
Les ventes d'art impressionniste et moderne ont enregistré une hausse de 60% (1,2 milliard de livres), l'art contemporain et d'après-guerre de 25% (1,2 milliard), l'art asiatique de 50% (704,6 millions).
 
Sept des dix lots vendus le plus cher dans le monde l'an dernier l'ont été par Christie's, propriété de la holding Artemis de la famille Pinault. Dont la fameuse toile de Léonard de Vinci adjugée à 342,2 millions de livres (390 millions d'euros).
 
"En 2018, nous nous concentrons sur l'expansion de notre base de clients mondiale et l'amélioration des services apportés à notre clientèle, en particulier en ligne", a commenté son directeur général Guillaume Cerutti, cité dans le communiqué.