Une exposition sur Pasteur au Palais de la découverte

Par @Culturebox
Mis à jour le 04/01/2018 à 11H05, publié le 13/12/2017 à 12H17
"Pasteur l'expérimentateur" : affiche de l'exposition du Palais de la découverte

"Pasteur l'expérimentateur" : affiche de l'exposition du Palais de la découverte

© DR

Le Palais de la découverte à Paris organise une exposition dédiée à Louis Pasteur, pionnier de la vaccination. Inaugurée mercredi par le président Emmanuel Macron, elle sera ouverte au public à partir de jeudi, quelques semaines avant le passage aux onze vaccins obligatoires pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.

Pasteur, scientifique et entrepreneur

Cristaux, micro-organismes, maladies infectieuses, fermentation... "Pasteur l'expérimentateur", comme s'intitule l'expo, s'est intéressé à une multitude de sujets. "Pasteur était finalement autant un entrepreneur qu'un scientifique", souligne Universcience, établissement public qui regroupe la Cité des sciences de La Villette et le Palais de la découverte dans le quartier des Champs-Élysées. Ce travailleur insatiable porta toujours la plus grande attention aux applications de ses découvertes.
Reportage : P. Sorgues / I. Audin / G. Guillot

https://videos.francetv.fr/video/NI_1155413@Culture


Louis Pasteur "répond aux sollicitations des industriels, des agriculteurs, et même de Napoléon III. Il multiplie les voyages pour découvrir l'origine des maladies qui touchent le vin et la bière, puis les animaux et les hommes", rappelle Universcience.

Le visiteur est accueilli par un immense buste de cette figure toujours familière 122 ans après sa mort. Puis elle déroule en "six actes" le parcours d'un scientifique hors normes, qui dut affronter beaucoup de sceptiques et quelques rivaux.
"1 jour, 1 question : Louis Pasteur" (France Télévisions)

La vaccination en pleine actualité

Son apport à la vaccination, qui "fit entrer Pasteur dans la postérité", ainsi qu'à d'autres champs de connaissance, est illustré non seulement par des documents d'archives, mais aussi par des films, jeux, maquettes animées, automates et théâtres optiques.

Une dernière partie de l'exposition ouvre sur la recherche actuelle sur les vaccins. Elle n'évite pas une question très polémique, celle de l'"équilibre délicat entre efficacité et innocuité" des adjuvants comme l'aluminium.

L'exposition, ouverte au public jeudi, est visible jusqu'au 19 août. Elle s'ouvre alors que les vaccins sont au cœur de l'actualité : l'Assemblée nationale a voté le 27 octobre l'extension de 3 à 11 du nombre de vaccins obligatoires pour les enfants qui naîtront à partir du 1er janvier 2018.

L'argument premier de la ministre de la Santé Agnès Buzyn est la baisse du taux de couverture vaccinale et la réapparition de certaines maladies, dans un contexte de défiance grandissante envers la vaccination.