Un gang de Roumains en procès pour le vol de tableaux de maîtres

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/09/2013 à 17H27
Les sept tableaux dérobés par le gang roumain à Rotterdam

Les sept tableaux dérobés par le gang roumain à Rotterdam

© DANIEL MIHAILESCU AFP

Six Roumains sont actuellement jugés à Bucarest. Ils sont accusés d'avoir dérobé sept toiles de grands maîtres parmi lesquels Picasso, Monet, Gauguin et Matisse. Le vol a eu lieu au musée Kunsthal de Rotterdam aux Pays-Bas dans la nuit du 15 au 16 octobre 2012. Les toiles ont probablement été brûlées en Roumanie par la mère de l'un des malfaiteurs.

"Tête d'Arlequin" de Picasso, "Femme devant une fenêtre ouverte, dite la fiancée" de Paul Gauguin, "Waterloo Bridge" et "Charing Cross Bridge" de Claude Monet ces tableaux comptent parmi ceux que l'on ne reverra sans doute jamais. Volés en octobre 2012 dans les salles du musée Kunsthal de Rotterdam par un gang de voleurs roumains, ils n'étaient protégés par aucun système de sécurité adapté.

https://videos.francetv.fr/video/NI_138319@Culture

Les oeuvres ont sans doute été brûlées dans son village de Roumanie par la mère de l'un d'entre eux. Elle l'a avoué, avant de revenir sur ses propos. Des experts ont retrouvé chez cette femme des cendres contenant les restes de toiles peintes à l'huile et des clous datant d'une période antérieure à la fin du XIXe siècle. Le butin reste difficile à évaluer tant ces toiles sont pour certaines presque inestimables. : dix-huit millions d'euros pour le parquet, cent selon des experts.

Le procès qui s'ouvre à Bucarest ne concerne que les faits de vol. La probable incinération de ces tableaux fera l'objet d'un autre procès.