L'Amour se met à nu au Louvre-Lens : tendre, fougueux, libertin

Mis à jour le 25/10/2018 à 15H42, publié le 27/09/2018 à 16H29
Le Louvre-Lens présente sa nouvelle exposition temporaire "Amour" avec 250 chefs-d'eouvre.

Le Louvre-Lens présente sa nouvelle exposition temporaire "Amour" avec 250 chefs-d'eouvre.

© France 3

Le Louvre-Lens présente jusqu'au 21 janvier 2019 "Amour." Cette nouvelle exposition temporaire montre au travers de 250 oeuvres comment le sentiment amoureux et la manière d'aimer ont évolué au fil des siècles.

Avec cette exposition Le Louvre-Lens a choisi de faire vibrer le coeur des visiteurs. L'amour est ici dans tous ses états et sous toutes ses formes artistiques. Au travers d'un parcours en 7 étapes, les oeuvres retracent l'histoire du sentiment amoureux. Car si l'amour est éternel il n'a cessé d'évoluer au fil du temps, depuis le péché originel jusqu’à la quête de liberté. Cette exposition rappelle aussi à quel point l'amour a toujours été une source inépuisable d'inspiration pour les artistes. 

Reportage : A. Hanquet / G. Vandamme / A. Maquet

https://videos.francetv.fr/video/NI_1295323@Culture

7 chapitres amoureux

Chacun des sept chapitres met en lumière un tournant majeur dans l’histoire de la relation amoureuse : séduction, adoration, passion, relation, plaisir, romantisme et liberté.
Au fil de ce récit ponctué de citations littéraires et d’extraits de films, l'exposition montre les différentes visions de l'amour de l'antiquité à nos jours au travers de chefs-d'oeuvre comme la statuaire antique, des objets précieux du Moyen-Âge, des peintures de Memling, Fragonard, Delacroix, ou encore des sculptures de Rodin, Claudel et Niki de Saint Phalle.
"Vénus" de Niki de Saint Phalle

"Vénus" de Niki de Saint Phalle

© 2018 Niki Charitable Art Foundation / Adagp, Paris - Crédit photographique : Muriel Anssens/Ville de Nice

La femme au coeur de "l'Amour"

Lorsque l'on parle de l'amour, on parle aussi de la représentation de la femme et de l'évolution de sa place dans la société. Depuis le péché originel, elle est tour à tour tentatrice, séductrice dangereuse, mère vénérée puis dès le 15ème siècle devient l'objet de toutes les attentions. C'est l'époque de l'amour courtois.

"Dans la courtoisie, la femme devient la suzeraine de son seigneur qui doit accomplir des exploits pour séduire le coeur de sa dame" explique Zeev Gourarier , commissaire de l'exposition. 
Amour courtois © France 3


Le libertinage 

L'amour chaste devient ensuite physique. C'est l'époque de libertinage. Les oeuvres montrent des femmes nues à l'image de "LOdalisque" de François Boucher.
L'Odalisque de François Boucher (1743)

L'Odalisque de François Boucher (1743)

© C. Devleeschauwer

"On voit on corps magnifiquemet étendu avec un joli jeu de voilement et de dévoilement. C'est la conquête du plaisir pour le plaisir. Au XVIIIe siècle, c'est aussi une reconnaissance de l'être humain et de sa présence au monde" précise Dominique De Font-Réaulx, également commissaire de l'exposition.

Il y a ensuite le romantisme, la passion, l'amour fou illustrés notamment par Camille Claudel et bien sûr la liberté, celle d'aimer et d'être aimé ! L'exposition se termine d'ailleurs sur une note très contemporaine, en musique, avec de célèbres chansons d'amour de Johnny Hallyday, Michel Sardou ou encore Serge Gainsbourg et son inoubliable "Anamour."
Affiche de l'exposition 

Affiche de l'exposition 

© Louvre-Lens