Richard Boutin, le peintre qui donne une âme aux paysages industriels

Publié le 27/05/2018 à 13H18
Richard Boutin est fasciné par les paysages industriels

Richard Boutin est fasciné par les paysages industriels

© France 3/ Culturebox

Jusqu'au 3 juin 2018, le peintre Richard Boutin expose ses toiles à l’église Saint-Etienne de Beaugency. L’artiste originaire d’Orléans se passionne pour les paysages industriels et découvre une beauté cachée derrière des scènes du quotidien.

Lorsque l’on parle de peintures de paysage, on pense à la Provence de Cézanne, au Jura de Courbet ou à la Normandie de Monet, mais plus difficilement à une usine de Dunkerque ou à une centrale nucléaire des bords de Loire ! Ce sont pourtant les paysages industriels que Richard Boutin a choisi de représenter et qu’il expose à Saint-Etienne de Beaugency, jusqu’au 3 juin 2018. Avec ses toiles, le spectateur est invité à voir d’un autre œil ce qui l’entoure.

Reportage de I.Racine, A.Heudes, J.Bénard pour France 3 Centre-Val de Loire

https://videos.francetv.fr/video/NI_1240615@Culture

Je l’ai surtout vue du côté esthétique […] elle correspond bien à notre époque, c’est une cathédrale en fin de compte.

Richard Boutin
De quoi parle Richard Boutin en évoquant cette cathédrale des temps modernes ? De cette centrale nucléaire "énigmatique et très très calme avec juste son nuage de vapeur d'eau" qu'il est allé photographier pour ensuite la peindre. Ses repérages lui ont ainsi permis de restituer le plus fidèlement possible la centrale et son environnement.
"Derniers rayons", huile sur toile de Richard Boutin

"Derniers rayons", huile sur toile de Richard Boutin

© Richard Boutin
Pour ses toiles, le peintre s’inspire donc de paysages industriels : bateaux à quai, ports, hauts fourneaux, silos à grain, usines, il s’intéresse à ces témoins de l’ère moderne, qu’ils soient à l’arrêt ou en activité. Il parvient à capter un ensemble de lignes, une perspective qui transforme un simple paysage en œuvre d’art. Richard Boutin s’attache à l’esthétique du lieu, il porte sur lui un regard poétique et parvient ainsi à créer un tableau en prenant garde à l’organisation de l’espace, aux couleurs et aux formes.
"Wissant", peinture de Richard Boutin

"Wissant", peinture de Richard Boutin

© Richard Boutin

Une peinture du silence

En découvrant la centrale, le peintre a été frappé par le calme qui l'entourait; ce silence se retrouve dans ses toiles et les visiteurs le ressentent. Chaque paysage industriel est d'origine humaine, puisqu'il a été pensé et créé dans un but précis par la civilisation. Cependant les hommes sont les grands absents des toiles. L’élégance et la poésie de l’artiste sont transmises par la sobriété des tableaux, par les tons pastel utilisés et par sa peinture au style épuré. Mais Richard Boutin ne se concentre pas uniquement sur les paysages industriels, il décline la Loire à toutes les saisons avec son regard à la fois réaliste et imaginaire.
La Loire "Thinat Bridge", huile sur toile de Richard Boutin

La Loire "Thinat Bridge", huile sur toile de Richard Boutin

© Richard Boutin