Regards contemporains sur les travaux d'Etienne-Jules Marey

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/01/2011 à 17H20
Regards contemporains sur les travaux d'Etienne-Jules Marey

Regards contemporains sur les travaux d'Etienne-Jules Marey

© Culturebox

Pour sa réouverture, le musée des Beaux Arts de Beaune rend hommage, jusqu'au 13 mars 2011, à Etienne-Jules Marey. Ce scientifique beaunois, inventeur de différents procédés photographiques, avait la passion pour la décomposition du mouvement. L'exposition intitulée "Dialogues Mouvementés" confronte les travaux d'Etienne-Jules Marey aux oeuvres d'artistes contemporains : les polaroïds de Paolo Gioli, les tableaux protéiformes d'Alexandra Allard ou encore le court-métrage de Cédric Klapisch.

https://videos.francetv.fr/video/NI_123213@Culture

La première partie de l'exposition s'attache à démontrer la filiation entre les oeuvres d'Etienne-Jules Marey et celles d'Alexandra Allard et de Paolo Gioli. Tous deux ont développé un rapport au travail de Marey qui leur est propre : Alexandra Allard réinterprète alors que Paolo Gioli utilise ses images comme base même de son travail. Les visiteurs peuvent ensuite prendre place dans une salle de cinéma, dans laquelle sont projetées alternativement des réalisations d'artistes se réclamant d'influence mareysienne. On peut notamment découvrir le film muet de Paolo Gioli "Piccolo film decomposto" ainsi que le court-métrage de Cédric Klapisch "Ce qui me meut" (1989), oeuvre de jeunesse qui témoigne déjà de l'invention scénaristique dont fera preuve Cédric Klapisch par la suite notamment dans "Le Péril Jeune" et "L'Auberge espagnole". Enfin, le visiteur peut avoir accès à une base de données recensant toutes les oeuvres d'Etienne-Jules Marey appartenant aux collections du Musée et se faire chronophotographier en temps réel, grâce à un 'chronophotomaton'. Une immersion exceptionnelle dans l'univers d'Etienne-Jules Marey !

- > A voir aussi sur Culturebox :
->>
Rodolph-Von-Gombergh-roi-du-virtual-life-art
->>Coup-de-projecteur-sur-le-polaroid-aux-rencontres-d'Arles
->>Jacques-Honvault-l'art-de-la-photo-à-grande-vitesse