Peter Klasen photographie le patrimoine industriel de Dunkerque

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/10/2009 à 10H55
Peter Klasen photographie le patrimoine industriel de Dunkerque

Peter Klasen photographie le patrimoine industriel de Dunkerque

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_479479@Culture

Peter Klasen expose du 3 octobre 2009 au 13 février 2010, photographies et peintures au Laac à Dunkerque. L'exposition est intitulée "La mémoire du regard, l'oeuvre photographique". L'artiste d'origine allemande livre son univers singulier et une autre façon d'aborder les murs de béton, ou les grilles de métal, qui encerclent la réalité urbaine. Un équilibre troublant entre le sensuel et l'industriel...

"Je suis un spécialiste et un amateur de faux paysages. C'est à dire de paysages créés par l'homme de toutes pièces... de paysages industriels". Cette phrase de Peter Klasen résume à elle seule le style et la passion de l'artiste pour la société industrielle. Ce n'est donc pas par hasard si ce peintre, photographe et sculpteur allemand a posé ses valises à Dunkerque. Car forcément cette ville, au riche passé industriel, avait tout pour lui plaire, ou en tout cas pour l'inspirer. Né à Lübeck en 1935, il a eu dès l'enfance, la vocation de dessiner et de peindre. Son grand-père paternel, qui était antiquaire et marchand d’art, l'encourage. Ses années d’apprentissage, il les passe à l'école des Beaux-arts de Berlin. Celle-ci est alors l'école d'avant-garde et bénéficie de la présence de jeunes professeurs formés dans l'esprit du Bauhaus ou de l'expressionnisme allemand. C'est d'ailleurs à ce moment-là que lui vient l'envie de se joindre à la peinture d'avant-garde. Au début des années 1960, il s'installe à Paris : années difficiles au début car sans réussite notable auprès du public. Dès 1962, il est l'un des fondateurs de La Nouvelle Figuration, nouvelle vague figurative visant à mettre en valeur le sens de la figuration. A ce groupe appartenaient notamment Adami, Erro et Télémaque. Cette tendance se développe à peu près en même temps que le Pop Art aux Etats-Unis, porté entre autre par Roy Lichtenstein ou Andy Warhol. Peter Klasen ne connaîtra le succès que dans les années 1970.