Oum Kalthoum : l'aura éternelle de "L'Astre d'Orient" dans l'exposition "Al Musiqa" à Paris

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/04/2018 à 14H38, publié le 20/04/2018 à 14H28
Un des nombreux tableaux représentant Oum Kalthoum 

Un des nombreux tableaux représentant Oum Kalthoum 

© France 2 / culturebox

Le souvenir, d'Oum Kalthoum, considérée comme la plus grande chanteuse du monde arabe, est à retrouver dans l'exposition "Al Musiqa" à la Philharmonie de Paris, jusqu'au 19 août. La cantatrice est restée un symbole important à travers le monde, même quarante-trois ans après sa disparition.

Sa mort et ses obsèques en 1975 avaient rassemblé des millions d’Égyptiens dans les rues. Aujourd’hui, l’exposition "Al Musiqa" à la Philharmonie de Paris rend hommage à Oum Kalthoum, diva du monde arabe à la voix envoûtante et à la renommée mondiale. 

Reportage de N.Lemarignier pour France 2 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1223069@Culture

Emblème du monde arabe 

Née en Égypte dans une famille modeste, Oum Kalthoum devient dans les années 60 le symbole du socialisme de Nasser, ouvert sur le monde, au point que certains la surnomment "la Première dame d’Égypte". Durant plus de 50 ans, elle a chanté les peines les joies et l’amour du monde arabe. Très aimée du public et figure phare du monde oriental, elle se produira en Occident, en donnant un concert unique à l’Olympia en 1967. A cette occasion elle prévient qu’elle ne pourra chanter que deux ou trois chansons, au grand dam des programmateurs, qui s'attendent à un show très court: ils ont vite été rassurés en voyant qu’un morceau pouvait durer entre 1h et 1h30.
Une fresque murale peinte en l'hommage de la chanteuse au Caire

Une fresque murale peinte en l'hommage de la chanteuse au Caire

© MARWAN NAAMANI / AFP

Chanteuse emblématique du monde arabe, ses obsèques ont donné lieu à des scènes pleines d’émotion, au cours desquelles son cercueil a été porté par une foule immense.

Foule rassemblée aux obsèques d'Oum Kalthoum

Foule rassemblée aux obsèques d'Oum Kalthoum

© INA

Une exposition éclectique 

Véronique Reffiel, commissaire de l’exposition Al Musiqa, présente la diva: 

C’est un personnage exceptionnel par son aura, par son charisme, et par la puissance de sa voix.

Véronique Reffiel
Moderne, Oum Kalthoum est une chanteuse féministe, qui invite les femmes à ôter leur voile pendant ses concerts. Elle reste une personne religieuse, à la tenue stricte et reconnaissable, avec son chignon et ses lunettes de soleil.
L'affiche de l'exposition "Al Musiqa" 

L'affiche de l'exposition "Al Musiqa" 

© Sabir design studio, Marco Maione & Tristan Maillet
Aujourd’hui ses tenues, robes et bijoux, sont exposés à la Philharmonie de Paris dans le cadre de l’exposition "Al Musiqa", qui souhaite montrer le caractère central de la musique au sein des sociétés arabes et célébrer la richesse de ce patrimoine culturel. Elle invite à explorer les formes musicales à la fois traditionnelles et contemporaines, populaires et savantes, dans la diversité des vingt-deux pays qui forment le monde arabe actuel. 
Les tenues de la diva 

Les tenues de la diva 

© France 3/ Culturebox