Musée Soulages : l'audace et la liberté du mouvement japonais Gutai

Mis à jour le 12/07/2018 à 13H13, publié le 12/07/2018 à 12H33
Le musée Soulages rend hommage aux artistes japonais "Gutai" 

Le musée Soulages rend hommage aux artistes japonais "Gutai" 

© Capture d'image France 3/Culturebox

"Gutai, l’espace et le temps" est la nouvelle exposition du musée Soulages à Rodez. Un événement qui rend hommage à l’un des courants artistiques majeurs du Japon de l’après-guerre.

L’art Gutai est de retour en France, 25 ans après sa dernière exposition. Le musée Soulages présente 39 oeuvres du mouvement avant-gardiste japonais jusqu’au 04 novembre 2018.

Reportage : R. Avanissian / L. Tazelmati  / L. Dartiguelongue

https://videos.francetv.fr/video/NI_1264661@Culture

Jiro Yoshihara, chef de file de l’art Gutai

La salle d’exposition temporaire du musée Soulages propose aux visiteurs un voyage au pays du Soleil-Levant. Une balade artistique qui rend hommage aux artistes qui ont marqué le mouvement Gutai né en 1954. Des œuvres éclectiques prêtées par des musées japonais, européens et des collectionneurs privés.

Nous avons recherché les artistes les plus représentatifs du mouvement. C'est-à-dire ceux qui ont laissé des peintures qui dans le temps ont acquis une grande renommée.

Benoît Ducron, conservateur du musée Soulages

 

Shiraga Kazuo, tenkansei Nyuunryu, huile sur toile,1962

Shiraga Kazuo, tenkansei Nyuunryu, huile sur toile,1962

© Collection of Hyôgo Prefectural Museum of art (The Yamamura Collection)

On peut notamment voir des créations de Jirō Yoshihara, considéré comme le fondateur de ce mouvement. Il l’animera jusqu’à la fin de sa vie en 1972. Un aîné très écouté, respecté, entraînant derrière lui des artistes plus jeunes.
 

Yoshihara Jiro, Work (Fine White Circle on Black), huile sur toile

Yoshihara Jiro, Work (Fine White Circle on Black), huile sur toile

© Collection of Hyogo Prefectural Museum of Art

Mouvement libre et audacieux

L’art Gutai incarne le renouveau de l’art japonais, après la seconde guerre mondiale. Ses premiers adeptes mettent en avant le corps, la matière et les éléments. Par exemple, Murakami Saburo traverse avec son corps des tableaux de papier dressés verticalement. Ou encore, Shiraga Kazuo peint un tableau avec ses pieds, suspendu au bout d’une corde. Motonaga Sadamasa, lui, crée en s’aidant de volutes de fumée.

On se retrouve avec un collectif qui, avec le feu de la jeunesse, se donne la permission de créer avec la matière qu’ils a autour de lui

Marie Girault, critique d'art magazine "Artension"

Shiraga Kazuo peignant avec les pieds 

Shiraga Kazuo peignant avec les pieds 

© Les Abattoirs Musée, Frac Occitanie Toulouse
Les œuvres de la période historique de l’art Gutai (1950/1960) proviennent du musée d'art départemental de Hyôgo, à Kobé. Beaucoup n’ont jamais été présentées en Europe. Ce qui fait de cette exposition un évènement artistique exceptionnel.