Marnie Weber, un univers fantasque à découvrir au Magasin

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/03/2010 à 12H11
Marnie Weber, un univers fantasque à découvrir au Magasin

Marnie Weber, un univers fantasque à découvrir au Magasin

© Culturebox

L'artiste américaine Marnie Weber a investi l'espace du Magasin, Centre National d'Art Contemporain de Grenoble, jusqu'au 25 avril 2010. C'est la première fois en France qu'une rétrospective est consacrée à cette artiste à l'univers très particulier, peuplé de créatures mi-hommes, mi-animal.

https://videos.francetv.fr/video/NI_98561@Culture

Le chemin de Marnie Weber a d'abord croisé celui de la chanson avant d'emprunter avec succès celui des arts plastiques. Un chemin entamé dans les années 80 avec le mouvement punk à Los Angeles et notamment The Party Boys et The Perfect Me. Quand le groupe se dissout, Marnie continue en solo et sort deux albums en 1994 et 1996. En parallèle, elle réalise ses premiers collages. L'un d'entre eux deviendra la pochette de l'album "A thousand leaves" de Sonic Youth. Mais les collages ne lui suffiront plus et Marnie se lance dans la sculpture, la musique, la vidéo, la création de costumes. Elle aime associer les opposés, tant au niveau des matériaux des concepts et la plupart de ses oeuvres provoquent une sensation de malaise. La musique est toujours présente dans son oeuvre. La preuve au Magasin où le public peut découvrir les films, musiques et installations des "Spirit Girls", un groupe de musique rock inventé par Marnie Weber au début des années 2000. Elle met en scène ce groupe formé de cinq adolescentes décédées tragiquement dans les années 70, qui reviennent pour répandre un message d'émancipation à travers l'ouest américain.

Voir aussi sur Culturebox
-Les vidéos des animaux mis en scène dans l'art
- La vidéo des cochons tatoués de Wim Delvoye