Les vitraux de Jean Mauret, l'art de restaurer la lumière

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/09/2009 à 17H27
Les vitraux de Jean Mauret, l'art de restaurer la lumière

Les vitraux de Jean Mauret, l'art de restaurer la lumière

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_95723@Culture

Le Prieuré de Saint Hilaire en Lignières (Cher) propose jusqu'au 30 septembre 2009 une exposition sur le travail du maître verrier Jean Mauret.
Celui-ci accueillera le public dans son atelier pour expliquer sa passion du verre, la technique du vitrail, la recherche de la couleur idéale qui vient capter la lumière de l'extérieur vers l'intérieur.
Le plus ancien vitrail représentant un personnage est la tête de Christ de Wissembourg, datant de 1070, à découvrir au musée de l'oeuvre Notre-Dame de Strasbourg. Cet art est devenu, en Occident, à partir du Moyen Age, une expression artistique très utilisée en architecture et plus particulièrement dans les édifices religieux, empruntant les techniques de la peinture et de la céramique.
C'est à partir du 12ème siècle que le vitrail a vraiment pris toute son importance.  La création des trois grandes verrières de la cathédrale de Chartres date d'environ 1150. Par la suite, le vitrail a connu des hauts et bas, avant de revenir à l'honneur au 19ème et surtout au 20ème, des peintres célèbres ayant été attirés par le vitrail, comme Braque et Chagall et encore récemment les vitraux de Pierre Soulages austères et rectilignes qui ont fait couler beaucoup d'encre lors de leur inauguration à  l'abbaye de Conques. Aujourd'hui l'oeuvre du peintre est largment reconnue par les critiques ; car il faut bien l'admettre, un vitrail en noir et blanc laisse autant passer la lumière.

-> Plus d'infos sur le portail du vitrail
-> Le centre international du Vitrail se trouve à Chartres
-> Formations, informations, conférences sur ID Verre
-> Manuel d'information sur la création et la restauration de vitraux