Les oeuvres de la seconde chance de Patrick Audevard à Saint-Yriex

Mis à jour le 25/05/2018 à 18H35, publié le 25/05/2018 à 18H26
Les oeuvres de Patrick Audevard sont à découvrir au centre culturel de Saint-Yriex (Haute-Vienne) jusqu'au 23 juin 2018

Les oeuvres de Patrick Audevard sont à découvrir au centre culturel de Saint-Yriex (Haute-Vienne) jusqu'au 23 juin 2018

© France 3 / Culturebox

Patrick Audevard récupère tout ce qu'il peut autour de lui. Puis il mélange le bois, le papier, la terre et la céramique. Ses œuvres sont celles "de la seconde chance", comme il les nomme à juste titre. Elles sont à découvrir au Centre culturel de Saint-Yrieix (Haute-Vienne) jusqu'au 23 juin 2018.

Franchir les portes de l'atelier de Patrick Audevard c'est un peu pénétrer un univers où le renouvellement est de mise. Céramiste, puis décorateur sur porcelaine (proximité de Limoges oblige), le plasticien installé à Saint-Yiriex-la-Montagne, travaille également le bois, le papier mâché, la terre et la cendre, qu'il associe à des pièces de porcelaine. Intitulée "Diversion", l'exposition du centre culturel de Saint-Yriex dévoile l'univers atypique de cet artiste multiple.

Reportage : T. Milon / F. Bordes / N. Stil

https://videos.francetv.fr/video/NI_1239539@Culture

Le roi de la récup'

Pour créer ses nouvelles œuvres, Patrick Audevard récupère tout ce qu'il peut. Entre ses mains, les bois d'épaves ou d'anciens manches d'outil, se transforment en tableaux bruts dans lesquels il fixe une plaque de porcelaine décorée par ses soins. Les vieux journaux deviennent des plaques en papier mâché, qu'il décore avec de la porcelaine ou de la peinture. "J'interroge les surfaces, et je joue avec les deux identités", explique l'artiste.
Patrick Audevard porcelaine © France 3 / Culturebox

L'art pour exprimer l'exil

L'actualité est au centre du travail de Patrick Audevard. La fuite et l'exil des populations à travers le monde l’inspirent tant pour ses œuvres dessinées que pour ses modelages. A l'image des ballots en papier mâché et en paille. "C'est le bagage le plus sommaire qu'on peut porter sur soi quand il faut partir vite, c'est une réflexion sur la fuite actuelle et le déplacement des hommes", explique encore Patrick. 
ballots audevard

© France 3 / Culturebox

Ses réalisations sont visibles en permanence dans le conservatoire Lachaniette à Limoges et à la Galerie du Couchou à Saint-Yrieix.