Le fabuleux voyage en Chine d'Auguste François, premier selfie-man

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/09/2015 à 11H58
Auguste François aimait se mettre en scène

Auguste François aimait se mettre en scène

© Association Amitiés Franco-Chinoises Nancy

C'est à un formidable voyage en Chine que Lunéville nous convie jusqu'au 15 octobre sur les pas d’Auguste François et Edith de Miramon. Le premier, diplomate, a rapporté des témoignages photographiques et cinématographiques précieux de la Chine au début du siècle dernier. La seconde, elle aussi grande voyageuse a collectionné avec la même ferveur: vêtements, théières, dessins.

Suivre le parcours "Mémoires de voyage en Chine" à Lunéville, c'est embarquer vers un monde perdu tant le fossé est immense entre la Chine d'aujourd'hui et celle du début du 20e siècle.

Les photographies et a fortiori les films rapportés de ses missions dans l'Empire du milieu par le diplomaté lunévillois Auguste François sont d'une valeur inestimable.

Auguste François : diplomate-éthnologue

D'abord envoyé au Tonkin en 1896-97 Auguste François va ensuite passer 8 ans en Chine où il va négocier la concession du chemin de fer du Yunan. Celui que l'on va surnommer le Mandarin blanc est passionné par un art naissant : la photographie. Il va réaliser des milliers de clichés d'une Chine encore très loin de toute influence occidentale.
"Pont de bois" d'Auguste François © Association Amitiés Franco-Chinoises Nancy
Imaginez que seulement 6 ans après l'apparition du cinématographe, il va réaliser des petits films au Yunan qui sont des "exclusivités" extraordinaires puisqu'à l'époque, les Chinois n'avaient pas d'appareils photos et encore moins de caméras.

C'est pourquoi la collection de clichés et de films d'Auguste François représente une véritable richesse éthnographique pour les Chinois et pour nous.

Reportage: Malika Boudiba, Eric Molodtzoff, Alain Thierry, Laurent Maas

https://videos.francetv.fr/video/NI_487129@Culture

Le premier selfie man

Auguste François aimait photographier mais aussi... se faire photographier. Il se mettatit en scène, n'hésitant pas à se déguiser et à se grimer.
Auguste François avec deux petits fauves © Association Amitiés Franco-Chinoises Nancy
Edith de Miramon était une contemporaine d'Auguste François. Elle a aussi beaucoup voyagé et a rapporté de ses périples en Chine de nombreux souvenirs comme des vêtements de mandarin, des théières, des dessins qui sont rassemblés au Château familial de Fléville.  


Informations pratiques pour ce beau voyage en Chine à vivre jusqu'au 15 octobre

- Tour de l'église Saint-Jacques (entrée libre) : photos d'Auguste François sur la Chine du début du XXe siècle (scènes de la vie quotidienne, etc.) / objets lui ayant appartenu / décor restituant l'art de vivre à la chinoise fin XIXe - début XXe siècle (paravant, tapis...)
Ouverture de 10h à 12h et de 15h à 17h, tous les jours

- Maison du Tourisme (2 rue de la Tour Blanche - entrée libre) : photos d'Auguste François / pièces en faïence "décor au chinois"
Ouverture : en saison haute (mai à septembre), du lundi au jeudi de 10h à 12h et de 14h à 18h, le vendredi de 10h à 12h et de 14h à 19h, les samedis et dimanches de 10h à 19h / en saison basse (octobre à avril), le lundi de 14h à 18h, du mardi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h

- Gare de Lunéville (à partir du 1er septembre - entrée libre) : photos évoquant la construction du chemin de fer du Yunnan (un des premiers construits en Chine)

- Château de Fléville : collection d'Edith de Miramon / photos d'Auguste François (essentiellement les paysages de Chine) / le dîner du Consul (table dressé en faïence de Lunéville)
Ouverture du 15 au 30 juin et du 1er septembre au 15 octobre, les samedi, dimanche et jours fériés de 14h à 19h / du 1er juillet au 31 août, tous les jours, de 14h à 19h
Sur réservation pour les groupes (03 83 25 64 71)
Entrée adulte : 9,5 € / 6 - 14 ans : 7 €