Le Centre Pompidou Metz ressuscite la Factory d'Andy Warhol

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 03/07/2015 à 16H09
L’artiste pop américain Andy Warhol (à droite) avec son associé Gerard Malanga et les membres du Velvet Underground, New-York vers1966

L’artiste pop américain Andy Warhol (à droite) avec son associé Gerard Malanga et les membres du Velvet Underground, New-York vers1966

© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015

Le centre Pompidou Metz accueille jusqu'au 23 novembre 2015 sa nouvelle exposition : "Warhol underground". Pendant cinq mois l'oeuvre du pape du Pop-Art et sa Factory New-Yorkaise font danser la cité lorraine à travers une mise en lumière inédite de ses influences. Musique, danse contemporaine et cinéma, toutes les avant-gardes artistiques de l'époque sont évoquées à travers un parcours original.

"Warhol Underground" offre une lecture inédite du travail du pape du pop-art, et s'appuie sur la relation privilégiée que le plasticien entretenait avec la scène rock des années 70. Elle célèbre notamment les 50 ans de la rencontre de Warhol avec le groupe new-yorkais The Velvet Underground, dont il devint le producteur et fait revivre les heures chaudes de La Factory.

Affranchi d'un parcours chronologique et thématique traditionnel, "Warhol Underground" présente l'empreinte musicale du Velvet Underground qui marqua le chemin du pape du Pop-Art. 

Reportage : Mathieu Morel, Emmanuel André et Edith Le Goff

https://videos.francetv.fr/video/NI_112313@Culture


La Factory et le Velvet Underground

Lou Reed, John Cale ou encore The Velvet Underground & Nico, Andy Warhol est fasciné par ces musiciens qui expérimentent toutes les formes sonores. Dès la fin des années 60, sa rencontre avec le groupe de rock new-yorkais s'impose comme une étape décisive dans son parcours artistique. Il offre alors au groupe un studio et une scène baptisés la Silver Factory en référence aux murs recouverts de peinture argentée. Elle devient alors une résidence artistique où tous les chercheurs d'art hippie-pop se retrouvent pour faire de la musique, inventer des images et un autre monde. 
Warhol et le Velvet Underground

Warhol et le Velvet Underground

© Steve Schapiro, Andy Warhol et le Velvet Underground, Los Angeles, Californie, 1966 // © The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015

Emma Lavigne, Directrice du Centre Pompidou Metz explique comment dans cette Factory, l'art pop a pu rencontrer l'expérimentation la plus avant-gardiste. Un lieu que chacun pouvait s'approprier simplement. Il transpose d'autres règles de composition dans le domaine pictural, et s’en inspire pour réaliser toutes sortes d’avatars : pochettes de disques, illustrations, photos, polaroïds. 
Andy Warhol, Ten Lizes, 1963

Andy Warhol, Ten Lizes, 1963

© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015

Le peintre inspiré des autres arts et des claquettes

Andy Warhol n'était pas seulement peintre, son oeuvre entière puise dans des influences artistiques décalées et avant-gardistes en tout genres. Il déclarait d'ailleurs à ce propos « Je n’ai jamais voulu être peintre, j’ai toujours voulu être danseur de claquettes ». L’exposition du centre Pompidou Metz met en lumière l’influence de la scène musicale, du cinéma underground et de l’avant-garde chorégraphique new-yorkaises dans l’œuvre d’Andy Warhol.
Tout au long de sa carrière ses rencontres artistiques le font creuser sa propre démarche créatrice. De Merce Cunnigham en danse contemporaine, à Paul Morissey  et Gerard Malanga pour le cinéma il n'aura de cesse d'inventer de nouvelles correspondances artistiques et de repousser les limites de l'oeuvre d'art. 
Merce Cunningham, Meg Harper, Rainforest, Paris, 1970

Merce Cunningham, Meg Harper, Rainforest, Paris, 1970

© James Klosty / The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015

Le parcours du Centre Pompidou-Metz évoque ce propos chorégraphique avec Rain Forest de Merce Cunningham (1968). Une pièce au cours de laquelle les danseurs se déploient dans les Silver Clouds de Warhol, des nuages argentés qui rappellent les murs de la Factory.
Andy Warhol sous un Silver Cloud, Castelli Gallery, New York, 1965

Andy Warhol sous un Silver Cloud, Castelli Gallery, New York, 1965

© Steve Schapiro, The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015


L'ombre de Warhol plane toujours

L'exposition du Centre Pompidou Metz propose également à de jeunes artistes de réinventer l'oeuvre de Warhol. Un hommage au maître qui prend la forme de performances chez Joachim Biehler : "on est vraiment dans une présence presque fantômatique et enigmatique du personnage Warhol" explique-t-il. 

Tout au long de l'exposition des rencontres, concerts et projections de films seront organisées par le musée. 
Andy Warhol, Self Portrait, 1986

Andy Warhol, Self Portrait, 1986

© The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / ADAGP, Paris 2015


"Warhol Underground" au Centre Pompidou-Metz

Horaires d’ouverture : 
Lundi, mercredi, jeudi et vendredie de 11h à 18h Jeudi 
Samedi : de 10h à 20h
Dimanche : de 10h à 18h
Fermé le mardi

Tarifs 7€ / 10€ / 12€

1, parvis des Droits-de-l’Homme
CS 90490
57020 Metz Cedex 1
Tél : +33 (0)3 87 15 39 39