La magie des vitraux de Chagall à Sarrebourg

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/08/2009 à 14H52
La magie des vitraux de Chagall à Sarrebourg

La magie des vitraux de Chagall à Sarrebourg

© Culturebox

https://videos.francetv.fr/video/NI_479135@Culture

" Mon cirque se joue dans le ciel" a dit un jour Marc Chagall. Pas étonnant, alors, de retrouver parmi ses oeuvres, des vitraux. L'un d'entre eux se trouve dans la chapelle des Cordeliers à Sarrebourg, il est composé de 13000 pièces en verre. Un parcours scénographique propose actuellement de découvrir ce chef d'oeuvre et d'autres pièces, dont la tapisserie "La Paix", transposition d'un autre vitrail réalisé par Chagall et offert à l'ONU.


« Il dort. Il est éveillé. Tout à coup, il peint. Il prend une église et peint avec une église. Il prend une vache et peint avec une vache. ». Le poète et écrivain Blaise Cendrars parla ainsi de Chagall dans un de ses poèmes dédié à son ami peintre. Les deux hommes vivaient à Paris. C'étaient les années 10, et la capitale française bouillonnait d'arts. Les deux artistes vécurent une amitié fusionnelle pendant laquelle Cendrars donna des titres à de nombreuses toiles de Chagall. A cette époque le peintre n'était que de passage. Il  était venu approfondir son art, après avoir suivi des études en Russie où il avait grandi. Il repartit ensuite comme prévu dans sa ville natale, essaya de vivre à plein le nouveau régime communiste. Puis, déçu, et rappelé par Cendrars qui lui annonçait qu'il commençait à être célèbre en France, il revint. Chagall s'installa définitivement à Paris, puis en Provence. Il laissa une oeuvre à part, unique, forgée par son imaginaire et par sa culture juive et slave.  Une vie heureuse qui s'acheva en 1985 à l'âge de 98 ans. Chagall a eu le temps de raconter son art, en livre, en interviews. Il l'a aussi fait en poèmes. En voici un :

Là où se pressent des maisons courbées
Là où monte le chemin du cimetière
Là où coule un fleuve élargi
Là j'ai rêvé ma vie
La nuit, il vole un ange dans le ciel
Un éclair blanc sur les toits
Il me prédit une longue, longue route
Il lancera mon nom au-dessus des maisons
Mon peuple, c'est pour toi que j'ai chanté
Qui sait si ce chant te plaît
Une voix sort de mes poumons
Toute chagrin et fatigue
C'est d'après toi que je peins
Fleurs, forêts, gens et maisons
Comme un barbare je colore ta face
Nuit et jour je te bénis

"Dis-moi Blaise" du 27 juin au 12 octobre 2009, aux Musées Nationaux du
XX ème siècle des Alpes-Maritimes ; exposition consacrée à Blaise Cendrars au sujet de ses relations avec Chagall, Picasso et Fernand Léger.