La FIAC 2016 à travers les yeux d'un collectionneur

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 20/10/2016 à 17H46
Chaque année depuis 2006, Joseph Kouly achète une oeuvre lors de la Fiac. Sa collection en compte désormais plus d'une centaine.

Chaque année depuis 2006, Joseph Kouly achète une oeuvre lors de la Fiac. Sa collection en compte désormais plus d'une centaine.

© France 3 Culturebox

La FIAC, Foire Internationale d'Art contemporain ouvre ses portes jusqu’au 23 octobre à Paris. Pour cette 43e édition, 186 galeries dont 113 étrangères sont présentes. L’occasion pour les collectionneurs de faire leur emplettes. Contrairement aux idées reçues, tous ne sont pas des millionnaires, loin de là. Rencontre avec l'un d'entre eux, Joseph Kouly, dix ans de collection au compteur.

10 000 euros par an. C’est le budget que consacre Joseph Kouly à l’achat d’oeuvres contemporaines. "C’est beaucoup pour certains, très peu pour d’autres" souligne ce collectionneur qui travaille dans la publicité. Il ne fait pas partie de ceux qui spéculent sur les œuvres. Il achète l’art pour l’art et pour les émotions, les questions que font naître en lui ces créations.

Sa collection, qui comporte une centaine d’œuvres, a déjà été exposée. En 2014, dans le cadre d’une expo Hors les murs, la Fiac l’a invité à exposer une de ses acquisitions au Jardin des plantes, une œuvre sonore de Bertrand Plane, (des balises de jardin qui réagissent à la lumière du jour).

Reportage : M. Berrurier / B. Vignais / J. Martin / L. Bleuzen

https://videos.francetv.fr/video/NI_832715@Culture

FIAC 2016 : chiffres et nouveautés

Cette 43e édition accueille 186 galeries, dont 133 étrangères. 27 pays sont représentés, dont quatre nouveaux (Pologne, Hongrie, Japon, Hong Kong). Les galeries françaises sont les plus nombreuses (53), suivies par les américaines(34), les allemandes (26), les italiennes (14) et les britanniques (13).

3 sites Hors les murs : le Jardin des Tuileries, la Place Vendôme, le Musée Delacroix.

Les nouveautés : 10 œuvres sont exposées à ciel ouvert sur l’avenue Winston-Churchill dédiée aux piétons. Elles seront en lien avec un nouveau secteur On Site installé au Petit Palais où le public pourra découvrir une trentaine de sculptures et installations.