"La conquête de l'air" un siècle d'aviation investit le Grand Palais

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 09/04/2016 à 16H29
Un image du spectacle "La Conquête de l'Air"

Un image du spectacle "La Conquête de l'Air"

© DR

Du 9 au 14 avril 2016, "La Conquête de l'Air" s'installe à Paris au Grand Palais. Exposition-spectacle très influencée par Dassault Aviation, elle permet de revivre la fantastique épopée qui commence avec les frères Wright et se poursuit aujourd'hui avec les plus performants avions de chasse. Trois véritables avions complètent des démonstrations virtuelles à couper le souffle.

Wilbur et Orville Wright, Manfred von Richthofen,  John William Alcock et Arthur Whitten Brown, Charles Lindbergh, Louis Blériot, Roland Garros, Chuck Yeager... L'ombre de tous ces traverseurs d'Atlantique, passeurs de mur du son et autres héros de l'aviation plane du 9 au 14 avril 2016 sur le Grand Palais. Avec eux, c'est le mythe d'Icare qui volait en éclats. L'homme, animal à la faible musculature et dépourvu d'ailes réalisait enfin le rêve commun à son espèce depuis qu'elle s'est mise debout sur ses deux pieds : quitter le sol et se déplacer en prenant appui sur l'air.

Aujourd'hui, les statistiques nous apprennent que trois millions de passagers empruntent chaque année un avion de ligne, soit quatre vingt quinze par seconde !  Pourtant, l'aviation excite toujours l'imagination. Des films comme "Top Gun" (Tony Scott 1986) , "L'Etoffe des Héros" (Philip Kaufman 1983) ou bien longtemps avant eux "Les ailes de l'Enfer" (Howard Hughes 1930) ont puisé dans cette fascination pour passionner leurs spectateurs. Le danger, le défi de transporter des hommes à des vitesses folles dans des engins plus lourds que l'air, les prouesses et la virtuosité des pilotes ont façonné les légendes et donné son prestige à tout ce qui touche de près ou de loin au monde de l'aviation.

Reportage : JL Serra / N. Loncarevic / A. Natalizi / C. Ngoc / S. Fouquet / N. Gallet

https://videos.francetv.fr/video/NI_675331@Culture

Chapitres glorieux

"Les premiers vols", "Les ailes de la guerre", "La conquète de l'espace", "L'épopée Dassault", tous ces chapitres qui se veulent aussi glorieux composent "La Conquête de l'Air". Le spectacle "grand format" allie le courage de l'homme qui pilote à l'ingéniosité de celui qui imagine les machines volantes. Le spectateur ressort de l'expérience avec du ciel plein la tête. Quatre cent cinquante personnes ont travaillé pendant un an et demi à la préparation de "La conquête de l'Air", les vidéos et l'infographie ont suscité cinq mille heures de tournage. Il faut se presser, le spectacle ne reste que six jours au Grand Palais.