L’univers absurde et poétique des Plonk & Replonk s’invite aux Nuits d’été

Mis à jour le 01/08/2018 à 14H52, publié le 01/08/2018 à 12H49
Un nain de jardin coulé dans du béton : un exemple de l'univers décalé des PLonk & Replonk.

Un nain de jardin coulé dans du béton : un exemple de l'univers décalé des PLonk & Replonk.

© France 3 / Culturebox

Ils sont les grands spécialistes du détournement. Jusqu’au 11 août, le collectif suisse Plonk & Replonk promène son impertinence et sa dérision sur les bords du lac d’Aiguebelette en Savoie. Affiches et cartes postales détournées, vidéos loufoques… Une exposition rafraîchissante qui s’inscrit dans le cadre du non moins original festival des Nuits d’été.

Reportage : D. Vigneau-Dugué  / F. Liégard / E. Achard

https://videos.francetv.fr/video/NI_1272295@Culture

"Attention, escaliers en marches". Dès l’entrée dans l’exposition, à la galerie du Tournant sur le lac d’Aiguebelette, les joyeux drilles de Plonk & Replonk annoncent la couleur. Vous voilà en immersion dans l’univers absurde et poétique qui a fait la renommée du collectif suisse. "Déclarés d’utilité publique depuis 1997" (ce sont eux qui l’assurent sur leur site internet !) les frères Froidevaux (Jacques et Hubert) et leur compère Miguel-Angel Morales posent sur le monde qui les entoure un regard décalé et parfois caustique.
La carte postale détournée : l'une des spécialités du collectif suisse Plonk & Replonk.

La carte postale détournée : l'une des spécialités du collectif suisse Plonk & Replonk.

© France 3 / Culturebox
Célèbre pour ses cartes postales anciennes détournées, le trio d’artistes joue sur les mots comme sur les images.  Faux panneaux d’interdiction ("Danger interdit !"), slogans publicitaires complètement loufoques ("Envie d'élever le débat ? Cric à débats Pataflox."), l’exposition présente également des sculptures surprenantes comme cette Blanche-Neige et ses sept nains coulés dans le béton. Une bouffée d’oxygène artistique qui s’inscrit dans le cadre des Nuits d’été 2018 (du 3 au11 août). Depuis 2001, ce festival intinérant propose un à deux événements (musique, théâtre, cirque, poésie…) par jour dans des communes de l’avant pays savoyard (de Vienne en Isère jusqu’au massif de la Chartreuse).
L'affiche de l'exposition.

L'affiche de l'exposition.

© DR