La fascination des pharaons pour l'or au Grimaldi Forum de Monaco

Mis à jour le 27/07/2018 à 18H21, publié le 25/07/2018 à 14H45
Une bague avec un scarabée en Lapis Lazuli 

Une bague avec un scarabée en Lapis Lazuli 

© France télévisions/culturebox

Le Grimaldi Forum de Monaco présente jusqu'au 9 septembre une grande exposition consacrée à "L’Or des pharaons". L'occasion de découvrir plus de 150 chefs-d'oeuvre, certaines sortent pour la première fois du musée du Caire. Une série de parures prestigieuses retrouvée dans les tombes royales , et notamment un masque d'or funéraire portant la coiffure royale, absolument exceptionnel.

Après le succès en 2008 de l'exposition "Reines d'Egypte", le Grimaldi Forum de Monaco s'intéresse cette année à "L'Or des pharaons" et propose un voyage de plus de 2500 ans dans l'orfèvrerie de l'Egypte ancienne. 

Reportage : Bernard Peyrano - Jean-Marc Sara - Katharina Schmid 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1270243@Culture

150 chefs-d'oeuvre de l'Egypte ancienne 

Bijoux, vases, bracelets, pendantifs, colliers, masques funéraires de l'Egypte pharaonique sont autant de somptueux trésors présentés au public. Portés par les femmes comme par les hommes, l'orfèvrerie et les bijoux symbolisaient les attributs du pouvoir. Ils sont les témoins aujourd'hui du raffinement de cette époque considérée comme l'apogée de la joaillerie égyptienne. Des objets à la valeur symbolique pour les Egyptiens.

Toutes ces pierres avaient une valeur magique, une vraie signification et permettaient aux pharaons de vivre dans l'au-delà. 

Catherine Alestchenkoff, Directrice des évènements culturels du Grimaldi Forum

Mais l'exposition va plus loin et s'attache à montrer toute la filière production : du modeste mineur au bijoutier jusqu'au pharaon lui-même, propriétaire de ces richesses. Le pillage des tombaux royaux est aussi évoqué. 

L'or : un gage d'éternité 

Il y a 5000 ans, l'Egypte regorgeait de gisements d'or. C'est l'une des plus anciennes civilisations à avoir mis au point des techniques pour extraire et isoler ce précieux métal qui s'échangeait alors selon son poids. La valeur de l'or était marchande mais aussi religieuse et symbolique. L'or possédait des pouvoirs protecteurs. Eclatant comme le soleil, il servait à fabriquer les masques funéraires et les parures découverts dans les tombeaux des momies, parées d'amulettes et de bijoux. Grâce à sa dimension magique, l'or procurait des pouvoirs protecteurs et assurait l'éternité aux dieux égyptiens.