Jean-Michel Othoniel dévoile pour la première fois sa collection personnelle à Montpellier

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/07/2017 à 17H48, publié le 20/07/2017 à 17H35
"Les Géométries amoureuses" de Jean-Michel Othoniel au Carré Sainte-Anne de Montpellier

"Les Géométries amoureuses" de Jean-Michel Othoniel au Carré Sainte-Anne de Montpellier

© France 3 / Culturebox

Le Carré Sainte-Anne de Montpellier accueille jusqu'au 24 septembre 2017 les "Géométries amoureuses" de Jean-Michel Othoniel. L'artiste verrier mondialement connu dévoile pour la première fois plusieurs facettes de son travail à travers une soixantaine de sculptures, une dizaine de peintures et plus d’une centaine d’œuvres sur papier.

C'est une grande installation scintillante qui a pris place au carré Sainte-Anne de Montpellier. Oeuvres de verre et de lumière "Les géométries amoureuses" de Jean-Michel Othoniel illuminent  la nef et le choeur de l'ancien lieu de culte. L'exposition présente des pièces, pour certaines inédites, du magicien du verre. 

Reportage : P. Arisa / V. Banabera / C. Saint-Yves

https://videos.francetv.fr/video/NI_1041803@Culture

Une mer de briques bleues

Dans l'allée principale du Carré Sainte-Anne, le visiteur est invité à plonger dans le vif du sujet. Le pavement est recouvert d'une mer de briques bleues surmontée d'un lotus flottant. Un tapis impressionnant directement inspiré de ses voyages.

Othoniel collier © France 3 / Culturebox

Du Collier Cicatrice en verre rouge de Murano, aux fruits défendus du jardin de Peggy Guggenheim à Venise, en passant par les Bannières de son exposition, toutes ces créations sont suspendues, flottant au-dessus du fameux parterre de briques bleues réalisées avec les verriers indiens de Firozabad. "Il a rencontré des artisans au Mexique qui lui ont confectionné les flacons", explique Nicole Kerangueven, commissaire de l'exposition.
 

Othoniel flacon

© France 3 / Culturebox

Le jardin secret de Jean-Michel Othoniel

L'exposition est constituée d'oeuvres monumentales de la collection personnelle de l'artiste. Elle dévoile son monde intime, correspondant aux différentes périodes de travail des quinze dernières années. Pour Othoniel, se collectionner soi-même correspond à un désir de se soustraire au monde. Lorsqu'il décide de se montrer au public, il se fait un peu violence. Cette ambivalence des sentiments est au coeur de son travail.

Jean Michel Othoniel géométries amoureuses © France 3 / Culturebox
Ces créations de verre figurent les états d'âme de Jean-Michel Othoniel : tantôt un tournant dans sa démarche créative, tantôt des moments de réflexion ou d'introspection. "A partir des années 1992 il a prélevé des pièces à chaque fois qu'il avançait dans son travail", souligne encore Nicole Kerangueven. 

Le florilège de perles et de colliers suspendus illumine la chapelle et crée un scintillement particulier de reflets dans cet écrin de pierre.

"Les Géometries amoureuses" sont aussi à admirer au CRAC de Sète avec des pièces nouvelles créées spécialement pour cette exposition.