Il y a 80 ans, les quintuplées Dionne devenaient un phénomène de foire

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/03/2014 à 17H50
Les quintuplées Dionne au Quintland 

Les quintuplées Dionne au Quintland 

© DR

Le 28 mai 1934 au Canada dans la province d'Ontario, Mme Dionne donne naissance à cinq petites filles. Nées avec deux mois d'avance, toutes survécurent miraculeusement, connurent une immédiate popularité mais furent victimes d'une exploitation commerciale. Jusqu'au 7 juin 2014, grâce à des objets, des extraits de films et des photos, le musée Flaubert de Rouen raconte leur étonnante histoire.

Les cinq soeurs Dionne se prénomment Annette, Cécile, Yvonne, Marie et Émilie. Elles naissent dans le village de Corbeil en Ontario. Issues d'un même oeuf, Elzira, la mère, n'avait pas idée de porter en elle cinq bébés. Les naissances multiples sont extrêmement rares à l'époque, en ce qui concerne les quintuplés c'est un accouchement sur 57.000. Les quintuplées Dionne sont les premières à naître viables. De fait, elles ont tout de suite attiré l'attention du monde entier.

Reportage E. Partouche / S. l'Hôte / S. Pierson 

https://videos.francetv.fr/video/NI_146397@Culture

Des nourrissons qui valent de l'or
Alors qu'elles sont encore bébé, le gouvernement ontarien décide d'enlever les quintuplées à leurs parents sous prétexte que le père aurait été tenté d'en faire une exploitation commerciale. Pendant près de dix ans, jusqu'à ce qu'elles soient rendues à leur famille, c'est donc le gouvernement de l'Ontario qui "assure" l'éducation des filles.

Mais il crée surtout le "Quintland", une sorte de parc d'attraction qui exploite le phénomène et permet à la population de venir admirer les quintuplées. Les cinq jeunes filles sont totalement tenues a l'écart de leur famille mais aussi des autres enfants de leur âge. Elles ne connaissent ni l'école ni les jeux pour enfants. 

A l'époque 3000 visiteurs en moyenne se rendent au parc pour voir la curiosité, que l'on disait plus populaire que les chutes du Niagara. De 1936 à 1942, ces visites auraient généré des revenus s’élevant à 500 millions de $. 
Les jumelles Dionne, une manne pour les publicitaires

Les jumelles Dionne, une manne pour les publicitaires

© France 3 / Culturebox
En 1998, après plusieurs années de refus d'entendre les plaintes des sœurs, désormais dans la soixantaine, pauvres et épileptiques, le gouvernement de Mike Harris accorda à Cécile, Yvonne et Annette Dionne une compensation financière de quatre millions de dollars canadiens pour les années d'exploitation de Quintland qu'elles ont subi. Actuellement deux sœurs Dionne sont encore vivantes.  Annette et Cécile vivent ensemble près de Montréal et fêteront cette année leurs 80 ans.
Poupées à l'effigie des soeurs Dionne

Poupées à l'effigie des soeurs Dionne

© Musée Flaubert
"Million dollars babies"
En 1994, un film revient sur cette incroyable histoire. 
Christian Duguay qui a réalisé le long-métrage a invité les soeurs Dionne sur le lieu de tournage. Elles évoquent avec émotion ce souvenir d'une vie peu banale. 


Le musée Flaubert d'histoire de la médecine de Rouen retrace "L'incroyable histoire des quintuplées Dionne"
Jusqu'au 7 juin 2014
51 rue Lecat
76000 Rouen
02.35.15.59.95

Horaires : Mardi : 10h-18h et du mercredi au samedi : 10h-12h et 14h-18h
Musée fermé les dimanches, lundis et jours fériés.

Tarifs : Plein tarif : 3 €,  tarif réduit : 1,50 € pour les 18-25 ans
Gratuit pour les – de 18 ans