Grande rétrospective des sculptures de Jean Fréour au Croisic

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/08/2016 à 12H25
Rétrospective de Jean Fréour à l'ancienne criée du Croisic

Rétrospective de Jean Fréour à l'ancienne criée du Croisic

© france3

Jamais un tel hommage n'avait été rendu à Jean Fréour. La ville du Croisic présente jusqu'au 11 septembre la première rétrospective majeure des oeuvres de l'artiste nantais. L'occasion de découvrir le talent et la délicatesse de l'un des plus grands sculpteurs du XXIe siècle.

B. Vioche / D. Le Mée / J. Novier / D. Boutmin

https://videos.francetv.fr/video/NI_779217@Culture


Jean Fréour est notamment connu pour avoir réalisé la célèbre statue d'Anne de Bretagne, située juste à côté de l'entrée principale du château des Ducs de Bretagne à Nantes. Mais ce n'est là qu'un aperçu du travail du sculpteur dont les œuvres sont marquées par l'identité bretonne. La rétrospective présentée à l'ancienne criée du Croisic présente 200 sculptures dont d'exceptionnels corps de femmes réalisés dans la lignée de ceux de Maillol, Rodin ou Bourdelle. Plus qu'un artiste, Jean Fréour est un magicien de l'anatomie humaine qui aime travailler sur la sensibilité et la douceur des lignes. "C'est un génie de la forme, dans tout ce qu'il a fait sur le corps féminin on est surpris par une certaine quiétude et une spiritualité" explique Yvon Le Bihan, le co-organisateur de l'exposition. Autre spécificité de l'artiste, la variété des oeuvres réalisées dans différents matériaux, dont le marbre, le schiste, le granit, la pierre bleue de Nozay, le bois ou encore le bronze. 
200 sculptures de Jean Fréour exposées à l'ancienne criée du Croisic jusqu'au 11 septembre

200 sculptures de Jean Fréour exposées à l'ancienne criée du Croisic jusqu'au 11 septembre

© france3


Jean Fréour un artiste à la recherche de la perfection 

Jean Fréour est né à Nantes en 1919. il séjourne au Maroc avec sa famille puis revient en France à Bordeaux où il est admis aux Beaux-Arts en 1936. Il habite ensuite à Issé près de Châteaubriant, avant de s'installer définitivement à Batz-sur-Mer, dont il est le maire pendant un an et où il décède en 2010. Dans son atelier encore rempli de sculptures, son épouse Soizik Fréour se rappelle d'un homme particulièrement perfectionniste : "C'est un artiste qui voulait toujours réussir, il n'était jamais content, il cherchait le graal. Il me disait toujours, toute une vie on apprend... Je cherche à construire sur des vérités qui sont éternelles quelques chose de nouveau". 
Jean Fréour ( 8/8/1919-11/06/2010) 

	 

Jean Fréour ( 8/8/1919-11/06/2010)   


Des attaches au Croisic

Jean Fréour a donc choisi de vivre durant plusieurs décennies à l'écart de la foule à Batz-sur-Mer. Mais le sculpteur avait aussi de nombreuses amitiés et attaches au Croisic, en particulier avec le peintre Eugène-Jean Chapleau. Même si Jean Fréour n'aimait pas les expositions, cette ville de Loire-Atlantique lui rend aujourd'hui un très bel hommage. "Jean Fréour, sculpteur, la passion d’une vie" est à découvrir à l’ancienne Criée du Croisic jusqu'au 11 septembre 2016.