"Zoospective": les animaux imaginaires de Mauro Corda, envahissent la Citadelle de Besançon

Mis à jour le 02/05/2018 à 12H27, publié le 18/04/2018 à 18H28
La tête de Girafe-Cerf créée par Mauro Corda 

La tête de Girafe-Cerf créée par Mauro Corda 

© France 3/ Culturebox

L’artiste Mauro Corda, sculpteur de rêves et de chimères, crée des bêtes imaginaires. Exposées au parc zoologique de la citadelle de Besançon, du 1er avril au 15 juillet, elles alertent les visiteurs sur le sort des espèces animales.

Mauro Corda, sculpteur contemporain, explore les questions de notre temps. Avec "Zoospective, le règne animal", il s’attaque à celles de l’action de l’homme sur la planète et à la disparition des espèces animales. 

Reportage de S.Bourgeot/ D.Colle/ S.Chevallier pour France 3 Franche-Comté 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1221985@Culture

Le parc zoologique de la Citadelle de Besançon accueille des nouveaux pensionnaires, en plus des 300 animaux qu’ils comptent déjà. La cohabitation entre les animaux vivants et ceux imaginaires et sculptés, semble bien se dérouler. Les créatures de l’artiste Mauro Corda, s'appellent "Autruche-Girafe", une autruche avec des oreilles de girafe ou encore "Taureau-Gorille", qui représente un gorille avec des cornes. Elles interpellent les visiteurs qui déambulent dans le parc, peu habitués à voir de tels mélanges entre les espèces. 

Le sculpteur à l’origine de ces œuvres s’affranchit de la génétique en créant des êtres hybrides, tirés de son imagination. Ces mélanges d’animaux, parfois drôles, peuvent devenir inquiétants, tant ils soulignent la fragilité des espèces. En plus de leur présence dans le zoo, les créatures fantastiques de Mauro Corda, sont exposées au muséum de Besançon. 

Un tête d'"Orang-outan-Bélier" exposée au muséum 

Un tête d'"Orang-outan-Bélier" exposée au muséum 

© Oeuvres de Mauro Corda. France 3/ Culturebox

Un message écologique

Aurélie Carré, conservatrice et commissaire de l’exposition explique la vision de l’artiste "pour lui c’est une forme de message écologique […] sur ce qu’on pourrait faire du monde". La Citadelle de Besançon, inscrite depuis 2008 au patrimoine mondial de l’UNESCO, est le cadre idéal pour cette exposition. Elle sensibilise les visiteurs sur la préservation du patrimoine, mais aussi sur celle de la faune et de la flore. Les œuvres de Mauro Corda ont pour but de mettre en garde sur les dérives génétiques auxquelles l’homme pourrait être confronté s’il ne respecte pas la planète. 

Le "Taureau-Gorille", au milieu du zoo de Besançon

Le "Taureau-Gorille", au milieu du zoo de Besançon

© Oeuvre de Mauro Corda. France 3/ Culturebox

Jusqu'au 15 juillet à la Citadelle de Besançon.