Gauguin, MoMA, Dior : c'est la ruée vers les expos

Mis à jour le 31/10/2017 à 07H23, publié le 30/10/2017 à 17H11
File d'attente devant la Fondation Vuitton pour l'expo MoMA

File d'attente devant la Fondation Vuitton pour l'expo MoMA

© France 3 / Culturebox

Paris accueille en ce moment plusieurs expositions événements. "Gauguin", MoMA, "Dior couturier du rêve" pour ne citer qu'elles, attirent la foule. Les files d'attente s'allongent, les records de fréquentation tombent les uns après les autres. En cette période de vacances scolaires le bouche à oreille fait des merveilles. Explications du phénomène.

On a la chance d'avoir 200 oeuvres mythiques qui traversent l'Atlantique, alors tâchons d'en faire profiter tout le monde"

Comme le résume cette mère de famille dans la file d'attente, la Fondation Vuitton, en faisant venir de New York quelques-uns des chefs-d'oeuvre du MOMA, a vu juste. C'est l'occasion rare de voir côte à côte un Cézanne et un Hopper. En cette période de vacances l'exposition attire 5000 personnes par jour.

Bouche-à-oreille et phénomène de mode

La rétrospective David Hockney au Centre Pompidou a connu une affluence exceptionnelle. Avec une fréquentation moyenne de 6000 visteurs par jour, elle a dû être prolongée jusqu'à 23 heures pour sa dernière soirée le 23 octobre. Avec plus de 600 000 visiteurs elle figure parmi les plus fréquentées de Beaubourg.

Même constation pour l'expo Gauguin au Grand Palais. Un phénomène pour lequel Emmanuel Coquery, directeur scientifique du Grand Palais a une explication : "Comme c'est un 'spectacle' qui dure un temps limité, il y a une pression : est-ce que vous l'avez vue ? Faites attention, vous riquez de la rater. Cela déclenche un bouche-à-oreille et un phénomène de mode".

Reportage : M. Berrurier / A. Gohari / P. Briclot / M. Duquesne

https://videos.francetv.fr/video/NI_1110119@Culture

La foule est de retour

Pour mesurer le succès d'une exposition il suffit de regarder la file d'attente à l'extérieur. Que ce soit pour "Christian Dior couturier du rêve" qui, depuis le 5 juillet a attiré plus de 380 000 visteurs (un record pour le musée des Arts Déco), ou pour le musée Saint Laurent ouvert depuis un mois qui enregistre jusquu'à 1000 personnes par jour, la foule est de retour. Les responsables du musée ont même dû "réduire la jauge" quotidienne pour améliorer le confort des visites.

Il y a deux ans, suite aux attentats, on avait constaté une baisse de fréquentation des musées. Mais, comme le remarque une visiteuse, "on voit les gens ressortir, l'attractivité est repartie".