Famille : les dinosaures en grand au Muséum d’histoire naturelle

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/10/2012 à 12H01
Nid de Titanosaures

Nid de Titanosaures

© AMNH/D. Fnnin

Des dinosaures plus vrais que nature : le Muséum d'histoire naturelle explore la biologie de ces monstres de la préhistoire dans une exposition qui s'appuie sur les recherches les plus récentes. Il les présente comme des créatures vivantes, loin des fossiles inertes qu'on connaît

Comment les sauropodes, dinosaures géants  pouvant atteindre 40 mètres de long et 90 tonnes, parvenaient-ils à respirer, à  trouver suffisamment à manger ou même tout simplement à se mouvoir avec une  telle masse ? L’exposition "Dinosaure , la vie en grand" tente d’y répondre avec des dispositifs interactifs et des activités ludiques qui permettent, même aux plus jeunes, de comparer aux animaux modernes ces colosses qui vivaient sur la terre il y a environ 140 millions d’années.

https://videos.francetv.fr/video/NI_133625@Culture

 

On peut par exemple voir et toucher des dents de sauropodes, mises en regard avec une molaire de vache ou une canine de lion. Une maquette haute de cinq mètres, représentant une patte arrière de Supersaurus est exposée à côté de spécimens de colibri, de gecko nain, d'éléphant d'Afrique et d'Homo sapiens,  pour mieux prendre conscience des proportions hors-normes de ces dinosaures.

Pourtant, sauropode et cheval ont une tête qui fait à peu près la même taille, comme le montrent deux crânes juxtaposés. C'est que pour ces géants à sang froid, une petite tête montée sur un long cou est l'outil idéal pour brouter en hauteur tout en économisant son énergie.

Peinture murale représentant des sauropodes

Peinture murale représentant des sauropodes

© Raùl Martin

A la sortie de l’oeuf, gros comme un ballon de football, les bébés sauropodes pesaient environ 5,5 kg à la naissance mais pouvaient atteindre un poids 10.000 fois supérieur trente ans plus tard, soit quelque 55 tonnes à  l'âge adulte. Un rythme de croissance impossible à égaler pour les oiseaux  modernes.

Une reconstitution d'un Mamenchisaurus s'étale sur 18 mètres de long 
Pièce la plus impressionnante de l'exposition, une reconstitution d'un Mamenchisaurus s'étale sur 18 mètres de long et trois mètres de haut. Le modèle en taille réelle de cette femelle âgée de seulement 18 ans laisse voir d'un  côté ses organes, sur lesquels est directement projeté un film d'animation expliquant la digestion, la respiration et la circulation sanguine d'un tel  mastodonte.

Touche française ajoutée à cette exposition, conçue par l'American Museum  of Natural History de New York, le chantier de fouilles d'Angeac (Charente),  où a été découvert en 2010 le plus grand fémur du monde, long de 2,20 mètres.

Dans la dernière salle consacrée à ce gisement de fossiles exceptionnel, les enfants peuvent s'initier, truelle et pinceau en mains, aux méthodes utilisées par les paléontologues pour extraire les reliques du passé.

Dinosaure, La vie en grand, Grande galerie de l'évolution, Muséum national d'histoire naturelle, 36 rue Geoffroy Saint-Hilaire, Paris 5e
tous les jours sauf le mardi et le 1er mai, 10h-18h
tarifs : 9€ / 7€
du 24 octobre 2012 au 13 mai 2013