Donation Ferrero, le nouveau trésor de la ville de Nice

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/12/2013 à 18H59
Jean Ferrero devant une toile de Martine Doytier (1949-1984)

Jean Ferrero devant une toile de Martine Doytier (1949-1984)

© France 3 Culturebox

C’est une donation exceptionnelle qui a été faite fin décembre à la ville de Nice. De son vivant, le galeriste Jean Ferrero a en effet donné une importante collection d’oeuvres d’art, 853 au total, qui offre une vision unique sur les peintres de l’Ecole de Nice, comme Arman, Ben ou César. Un trésor estimé à plus de 2 millions d’euros et placé dans un lieu tenu secret.

Reportage : Hélène France, Yannick Fournigault, Pascal Pauron

https://videos.francetv.fr/video/NI_141219@Culture

Le galeriste Jean Ferrero, aujourd'hui âgé de 83 ans, a fait don à la ville de 48 oeuvres d'Arman, 37 de César, 33 de Ben notamment. L'ensemble de ces oeuvres sera exposé dans l'ex-Forum de l'urbanisme de Nice, au coeur de la vieille ville.
Parmi les oeuvres données, dont la valeur a été estimée par un cabinet d'experts parisien, L'"Estafette" de Ben, véhicule-musée dans lequel l'artiste a longtemps sillonné les rues de la ville dans les années 1970-1980, ou encore "Le Concerto de Pékin", seule oeuvre réalisée en Chine et en direct par Arman.
Jean Ferrero avait notamment émis comme conditions pour cette donation que les oeuvres soient "exposées au public à Nice dans un lieu dédié" et qu'elles ne puissent être ni dissociées, ni commercialisées.
"Mon rêve était de faire ce musée, un lieu où l'on puisse faire beaucoup d'expos autour de '60 ans de salades niçoises'", a plaisanté l'ancien galeriste, interrogé au téléphone par l'AFP. Cette collection a cependant été mal évaluée par les experts et vaudrait "plutôt autour de 4 à 5 millions d'euros", a-t-il assuré.