"Dessinez d'abord" : l'injonction de Fernand Léger devient une exposition

Jean-Michel Ogier
Par @jmo1512
Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 19/01/2018 à 18H38, publié le 19/01/2018 à 18H34
Dessinez d'abord ! l'affiche  : Portraits de Fernand Léger et de sa fiancée Jeanne

Dessinez d'abord ! l'affiche  : Portraits de Fernand Léger et de sa fiancée Jeanne

© France 3 / Culturebox

Le musée Fernand Léger de Biot expose exceptionnellement les dessins du maître issus de ses réserves. Fernand Léger, avant d'être le peintre de la couleur que l'on connaît, faisait du dessin la base de la démarche artistique d'un peintre. Des portraits de ses amis aux scènes de Verdun dévastée, l'exposition "Dessinez d'abord" met en lumière la diversité de sa pratique du dessin. Jusqu'au 26 mars.

Dessinez d’abord. Un dessin précis, au trait, rien qu’au trait. Des fragments d’abord : des mains, des pieds, puis des figures, et ensuite des compositions d’ensemble...

Fernand Léger ne pouvait être plus clair quand il s'adressait à ses étudiants. Il a toujours considéré le dessin comme préalable indispensable à la peinture. Une injonction qu'il s'est appliqué à lui-même tout au long de sa carrière. L'exposition "Dessinez d'abord" le prouve en rassemblant les dessins de Fernand Léger : des portraits de ses amis au début du XXe siècle aux travaux préparatoires de ses grandes compositions peintes.

Reportage France 3 Côte d'Azur : V. Varin / H. Nicolas / J. Juvigny

https://videos.francetv.fr/video/NI_1166965@Culture

Regard cubiste sur Verdun

En 1914 Fernand Léger a déjà découvert depuis longtemps le cubisme de Picasso et de Braque. Mobilisé, il se retrouve sur le front dans l'incapacité de peindre. Alors, il revient vers le dessin en utlisant ce qu'il a sous la main: un bout de papier, une carte postale. C'est dans ces conditions qu'il va porter son propre regard sur l'enfer de Verdun, comme l'explique Julie Guttierez, conservatrice du patrimoine au Musée national Fernand Léger : "Il y a une forme de chaos exprimée dans ses dessins. Et là Fernand Léger reprend son vocabulaire cubiste, très avant-gardiste et novateur qui consite à disloquer les paysages et les formes pour représenter ces paysages de Verdun complètement détruits par la guerre".

Dans les années 20, au contact de son grand ami Le Corbusier, Fernand Léger entame une nouvelle période artistique marquée par l'abstraction et la géométrie. Le dessin est toujours la base du travail du peintre.

L'exposition "Dessinez d'abord" nous montre la face intime de l'artiste. Elle couvre la période qui s’étend de 1901 à 1925 et est organisée autour de quatre thèmes : caricatures et dessins de jeunesse, figures cubistes, carnets de guerre et études puristes. 

Dessinez d'abord Affiche Fernand Léger © DR