"Dessine-moi un Macron" : 77 dessinateurs de presse croquent le président en Suisse

Mis à jour le 03/08/2018 à 10H21, publié le 02/08/2018 à 14H10
Emmanuel Macron en Napoléon franchissant les Alpes vu par Hermann. Affiche de l'exposition

Emmanuel Macron en Napoléon franchissant les Alpes vu par Hermann. Affiche de l'exposition

© Capture d'écran / Hermann

La maison du Dessin de Morges, près de Lausanne en Suisse présente "Dessine-moi un Macron". Cette exposition rassemble une centaine de caricatures du chef de l'Etat, réalisées par 77 dessinateurs de presse. Plusieurs styles se confrontent, chaque artiste s'est à sa manière approprié le visage et l’allure du président français.

Caricaturer Emmanuel Macron n'était visiblement pas si évident. Lors de la campagne présidentielle, au printemps 2007, les dessinateurs ont beaucoup tâtonné.Trop lisse ou trop anguleux, des yeux bleus ou marrons, petit ou grand, difficile de trouver le trait qui caractérise vraiment ce personnage. Les premières caricatures concernent d'ailleurs Brigitte son épouse et surtout leur écart d'âge, véritable source d'inspiration. Depuis l'élection, les dessinateurs sont parvenus à s'approprier le physique et surtout la personnalité du chef de l'Etat.

Reportage : L. Thiery / S. Poirier / M. Redon

https://videos.francetv.fr/video/NI_1272631@Culture

Un "Macron napoléonien"

Si chaque dessinateur de presse a son propre style et sa propre manière de représenter Emmanuel Macron, on retrouve la plupart du temps le grand front, le grand nez et surtout des comparaisons avec de grands personnages de l'histoire ou de la mythologie comme Jupiter, le Roi soleil ou Napoléon. Le dessinateur Hermann, de la Tribune de Genève montre par exemple un Macron traversant les Alpes sur un cheval de bois inspiré du Napoléon de David. C'est d'ailleurs ce dessin qui figure sur l'affiche de l'exposition.
 

Je trouve que tout en lui exprime cette volonté que ce soit ce nez qui est complètement porté vers l'avant, cette lippe inférieure qui est aussi en avant, ce menton, le front est bombé, donc c'est vraiment une allégorie de la volonté.

Affiche de l'exposition "Dessine-moi un Macron". Le dessinateur Hermann représente un "Macron" version Napoléon

Affiche de l'exposition "Dessine-moi un Macron". Le dessinateur Hermann représente un "Macron" version Napoléon

© Hermann/Maison du dessin de presse, Morges 2018



Le président et son personnage de "Perlimtintin"

il y a aussi le Macron du dessinateur français Rodho, qui a choisi d'associer le chef de l'Etat à Tintin avec les aventures de "Perlimtintin". Un personnage qui est né sur un mauvais coup de crayon, se souvient le dessinateur de presse.
 

 En faisant sa coupe de cheveux, j'ai loupé et j'ai fait une espèce de petite houppette et hop il m'est apparu Perlimtintin directement. 

Les aventures de "Perlimtintin" du dessinateur Rodho

Les aventures de "Perlimtintin" du dessinateur Rodho

© France 3


Cette exposition est à découvrir jusqu'au 30 septembre. Emmanuel Macron a été invité à la visiter, mais il a poliment décliné. 
 

Chapatte pour "Dessine_moi un Macron"

© Chapatte/"Der Spiegel"/Maison du dessin de presse, Morges 2018