De la petite collection à la grande exposition : l'étonnant Musée du costume d’Avallon

Mis à jour le 22/07/2018 à 15H13, publié le 20/07/2018 à 19H00
Le musée du costume à Avallon, tenu par Agnès et Sylvie

Le musée du costume à Avallon, tenu par Agnès et Sylvie

© France 3/ Culturebox

Le musée des costumes d’Avallon dans l'Yonne est tenu par deux propriétaires atypiques. Chaque année, les sœurs Sylvie et Agnès Carton accueillent 3000 à 4000 visiteurs dans l’hôtel particulier qu’elles ont réhabilité. Le public peut découvrir leur dernière exposition "La mode en noir et blanc de 1770 à nos jours", jusqu’au 1er novembre 2018.

Tout a commencé avec… une robe. Une pièce d’époque reçue par l’une des deux sœurs. Passionnées de mode et de costumes, elles ont aujourd’hui leur propre musée, qu’elles dirigent sans l’aide de personne. A travers douze pièces, elles emmènent les visiteurs dans leur univers.  

Reportage C.Jouret, M.Cazaux, C.Frèrebeau, N.Tupinier pour France 3 Bourgogne

https://videos.francetv.fr/video/NI_1268675@Culture

Une riche collection 

La collection des sœurs Carton s’est agrandie au fil des années. "Ces objets se sont accumulés et l’accumulation n’a pas de sens" déclare Agnès. Un premier musée a été créé quarante plus tôt, mais a déménagé, faute de place. Aujourd’hui les sœurs ont leur musée dans la ville d’Avallon. Elles ont fait restaurer un hôtel particulier de plus de 1000 m2, une ancienne propriété de la famille Condé. Chaque année, les sœurs organisent des expositions. Pour 2018, elles ont choisi le thème "La mode en noir et blanc de 1770 à nos jours". Ce sont elles qui reçoivent et guident les visiteurs à travers les mannequins qu’elles ont habillés et coiffés.

Un mannequin dans le musée du costume à Avallon 

Un mannequin dans le musée du costume à Avallon 

© France 3/ Culturebox

Dans un cadre original

Grâce à leur importante collection, elles ont plus de 3000 costumes en réserve, chacun rangé dans un carton et enveloppé dans du papier PH neutre pour le conserver. Les costumes ne sont pas leur seul hobby. Sylvie et Agnès Carton ont décoré les murs du musée avec des portraits achetés car personne n’en voulait. "On ne peut pas s’empêcher de faire de nouvelles acquisitions" reconnait Sylvie.