"Corps paré, Corps transformé": quand la peau devient langage au Musée de Grasse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/06/2015 à 17H50
Fragment de l'affiche de l'exposition "Corps Paré, Corps Transformé"

Fragment de l'affiche de l'exposition "Corps Paré, Corps Transformé"

© Musées de Grasse, © Ollyy, Musée de la Castre, Cannes. Photo C. Germain

L’exposition "Corps paré, Corps transformé. La peau comme support d’expression", qui se tient actuellement au Musée International de la Parfumerie de Grasse, revient sur les différentes approches de transformations du corps à travers le monde.

De tout temps, les Hommes n’ont cessé d’utiliser leur corps comme un moyen d’expression. L’exposition "Corps paré, Corps transformé" fait le tour d’horizon de cette pratique vieille comme le monde.
 

La peau comme support d’expression

 
Le tatouage, le piercing et le maquillage sont trois manières différentes d’utiliser sa peau. Les humains transforment leur corps pour diverses raisons, que celles-ci soient esthétiques, politiques, sociales ou religieuses. Faire de sa peau un support d’expression n’est jamais neutre. Ce qu’on fait de notre peau est souvent révélateur d’un certain état d’esprit, d’une personnalité.
 

Le rapport à notre peau diffère suivant notre culture

 
Au-delà de l’affirmation de soi à travers la métamorphose de son corps, le rapport à notre peau diffère suivant notre culture. La scénographie de l’exposition permet une mise en perspective sur le sujet. Si dans les sociétés occidentales on pratique aujourd’hui la scarification à des fins chirurgicales et esthétiques, ce n’est pas le cas en Afrique où certaines ethnies la pratiquent à des fins religieuses. Il en va de même avec la peinture : l’indien du Brésil se peint le corps afin de signifier qu’il n’est pas bête tandis que le supporter de football maquille son visage aux couleurs de son pays en signe de soutien à son équipe nationale.
 
Reportage V. Varin / E. Jacquet / N. Brancato

https://videos.francetv.fr/video/NI_112039@Culture


L’exposition "Corps paré, Corps transformé. La peau comme moyen d’expression" propose un tour d’horizon du rapport que les êtres humains entretiennent avec leur corps sur tous les continents. Elle est à voir jusqu’au 30 septembre au Musée International de la Parfumerie de Grasse.
Tarif plein : 6 euros / Tarif réduit : 3 euros.