Bordeaux et la traite négrière, une histoire à découvrir au Musée d'Aquitaine

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 11/05/2010 à 16H10
Bordeaux et la traite négrière, une histoire à découvrir au Musée d'Aquitaine

Bordeaux et la traite négrière, une histoire à découvrir au Musée d'Aquitaine

© Culturebox

Alors que la France a célébré le 10 mai 2010 la 5ème journée nationale contre l'esclavage, c'est l'occasion de visiter le Musée d'Aquitaine à Bordeaux. Il y a tout juste un an, un nouvel espace permanent a été créé consacré à la traite négrière et au rôle de Bordeaux dans ce commerce atlantique.

https://videos.francetv.fr/video/NI_112833@Culture

La création de cet espace de 750m² a suffit a créé une vive polémique à Bordeaux. Et pourtant, il s'agissait "juste" d'un espace et pas d'un musée à part entière dédié à l'esclavage et à la traite négrière (ce qui a été le cas chez nos voisins anglais en 2008 avec le Musée International de l'esclavage à Liverpool). C'est dire à quel point le sujet reste sensible. Les faits et les chiffres pourtant sont là : de 1520 à 1870, soit pendant 350 ans, plus de 12 millions d'africains ont été déportés par les européens vers les Amériques. Pour la seule ville de  Bordeaux, sur un siècle (de 1729 à 1826), cette traite a concerné 150 000 esclaves. La ville occupait la deuxième place derrière Nantes en nombre d'expéditions (1714 pour Nantes, 419 pour Bordeaux).
Rappelons qu'il a fallu attendre le 10 mai 2001 pour que la France reconnaisse la traite et l'esclavage comme un crime contre l'humanité en adoptant la loi Taubira.


-> Voir aussi sur Culurebox :
- "Thérèse en mille morceaux à l'Heure Bleue"
- "De Saint-George, le nègre des lumières"
- "Kréyol Factory, les identités créoles en question"