"Bonaparte et l'Escaut", sur les traces de Napoléon le visionnaire à Anvers

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 08/04/2013 à 16H02
"Entrée de Bonaparte et de Josephine à Anvers, 18 juillet 1803" par Mathieu-Ignace van Bree 

"Entrée de Bonaparte et de Josephine à Anvers, 18 juillet 1803" par Mathieu-Ignace van Bree 

© DR

Anvers s'est développée de manière spectaculaire à l'époque française. C'est Napoléon qui le premier aura compris la place stratégique que pourrait avoir cette ville. "Bonaparte et l'Escaut" reconstitue le puzzle de cet héritage exceptionnel à l’aide de tableaux, de cartes, de maquettes de navire et de pièces d’archives. A découvrir au MAS à Anvers en Belgique jusqu'au 30 juin 2013.

Napoléon a visité quatre fois Anvers. Preuve s'il en est de l'importance qu'il donne à cette ville. Il veut donner à Anvers un rôle déterminant dans ses projets de conquêtes européennes. Ce sera le port de guerre le plus important de son Empire. Et ainsi va l’Histoire... Le port retrouve enfin sa place dans le commerce mondial après deux siècles de vaches maigres. Il prospère et se développe de 1794 à 1814. Une vingtaine d'années qui changeront radicalement la dynamique et l'aspect de la ville portuaire. Il faut dire que ce développement économique accéléré a un prix. L'état de guerre est permanent. 

Reportage : L. Navez / S. Gurak / M. Dubois

https://videos.francetv.fr/video/NI_145065@Culture

L'héritage de Napoléon

Le bassin Bonaparte et le bassin Guillaume, sont des vestiges majeurs de la période française. Ils constitueront le début du port « moderne ». Cette année signe le bicentenaire de l'ouverture du bassin Guillaume. 

Mais plus encore que ces constructions, Napoléon laissera le fameux code Napoléon. Le Code civil français est aujourd'hui encore le texte fondateur du droit civil français mais aussi du droit civil belge ainsi que de plusieurs autres droits civils. Le Code néerlandais de 1837 s'en inspira, mais également le Code italien de 1865, le Code civil de la Roumanie, ou encore les codes espagnol et portugais. L'État de Louisiane utilisa le Code Napoléon comme base de son propre code, de même que le Québec. Au XIXe siècle, tous les pays d'Amérique latine s'inspirèrent du Code Napoléon dans leurs codifications civiles, en particulier à travers l'œuvre d'Andrés Bello, auteur du Code civil du Chili en 1855.

 
Bonaparte et l'Escaut  
du mardi au dimanche au MAS (Museum Aan de Stroom)
Hanzestedenplaats 1 

Tel. +32 3 338 44 00