Bientôt l'expo au Muséum d'Histoire Naturelle : un tyrannosaure de quatre mètres de hauteur est entré dans Paris

@Culturebox

Journaliste à France 2

Mis à jour le 28/05/2018 à 18H11, publié le 24/05/2018 à 19H14
Trix, une femelle tyrannosaure disparue il y a 67 millions d'années. 

Trix, une femelle tyrannosaure disparue il y a 67 millions d'années. 

© MNHN-A latzoura

Un tyrannosaurus rex, plus connu sous le nom de T-Rex, a traversé hier à l'aube le Jardin des Plantes à Paris. Ce dinosaure légendaire sera, à partir du 6 juin prochain et jusqu’au 2 septembre 2018, la star d’une exposition au Muséum d'Histoire Naturelle. C’est la première fois en France qu’un squelette bien réel et non pas un moulage ou une reproduction en plastique est présenté au public.

Il effraie autant qu’il fascine. Popularisé par les films de Steven Spielberg, le tyrannosaure est sans doute le dinosaure le plus connu du grand public. Celui-ci est arrivé à Paris le 23 mai en provenance d'Espagne, son dernier lieu de résidence.
Le camion transportant le tyrannosaure passe la grille du Jardin des Plantes à Paris

Le camion transportant le tyrannosaure passe la grille du Jardin des Plantes à Paris

© Valérie Gaget/France 2

75% d'ossements en parfait état de conservation

Trix, son surnom, est une femelle tyrannosaure de 12 mètres 50 de longueur pour 4 mètres de hauteur. Son crâne mesure à lui seul 1 mètre 50. Poids estimé de son vivant : 8 tonnes. Elle a été exhumée en 2013 aux Etats-Unis, dans le Montana, par une équipe de scientifiques hollandais de Leiden (Pays-Bas). C’est l’un des trois squelettes de Tyrannosaurus Rex les plus complets au monde, avec près de 75% d'ossements en parfait état de conservation.

Ce dinosaure qui vivait au crétacé supérieur, il y a 67 millions d’années, aurait une trentaine d’années. Ce qui en fait le doyen des tyrannosaures exhumés à ce jour. Les paléontologues ont trouvé plusieurs marques de blessures et d'infection sur son squelette, notamment au niveau du crâne. Ils pensent qu’il aurait survécu à au moins une attaque et résisté à quelques maladies. Il a fallu trois ans pour l'exhumer, le nettoyer de sa roche, le transporter et le remonter en Europe. 

En pièces détachées 

Trix sera la star au Muséum. Mais elle ne sera pas seule. L’exposition présentera aussi un squelette d’edmontosaure. Cet herbivore à bec de canard était l'une des proies favorites du grand prédateur. Il dormait dans les collections du Muséum depuis 1911 et a été entièrement restauré pour l’occasion. En juin, juste avant l'inauguration, le 19/20 de France 3 consacrera un long reportage aux coulisses de cette exposition.
Le camion rejoint la galerie de minéralogie en traversant le Jardin des Plantes

Le camion rejoint la galerie de minéralogie en traversant le Jardin des Plantes

© Valérie Gaget/France 2
Trix est venue des Etats-Unis en avion et voyage désormais en camion, en pièces détachées pourrait-on dire. Ses ossements sont soigneusement rangés dans sept caisses en bois sur lesquelles on peut lire "Outils et crâne", "Corps", "Bassin/Sacrum" ou encore "Pattes". Elles sont déchargées non sans mal et transportées dans la nef de la galerie de minéralogie et de géologie.
Le T-Rex en pièces détachées

Le T-Rex en pièces détachées

© Muséum National d'Histoire Naturelle

Fossilisé

La première boîte, ouverte sous nos yeux, est celle du crâne, miraculeusement complet et intact. Chose rare: il n'a pas été déformé après la mort de Trix. "On était dans une zone très humide et l'animal a certainement été recouvert très rapidement par des sédiments, ce qui a empêché la dégradation de son squelette" nous explique le paléontologue Ronan Allain. Le crâne a déjà son socle. Il suffira de le fixer sur la structure à la fin du montage. La taille des dents de ce carnivore nous impressionne: elles atteignaient 30 centimètres chez certains tyrannosaures.
Les dents parfaitement conservées de Trix

Les dents parfaitement conservées de Trix

© Valérie Gaget/France 2
L'intégralité du squelette est fossilisé. Cela signifie que les parties molles ont disparu et que les parties dures se sont transformées en pierre. Or, les fossiles de tyrannosaures sont rares. On n'en compterait pas plus d'une cinquantaine sur toute la planète.Tous ont été découverts dans une même zone géographique au Nord-Est des Etats-Unis. Une grande mer intérieure, la Western Interior Seaway, coupait alors l'Amérique du Nord du nord au sud. Le T-Rex est l'un des derniers représentants des dinosaures avant leur disparition.
Le crâne du tyrannosaure dans sa caisse

Le crâne du tyrannosaure dans sa caisse

© Valérie Gaget/France 2
Le montage de Trix n'a pris qu'une journée soit une de moins que prévu. Sur une armature métallique fabriquée sur mesure, trois experts hollandais fixent les os un par un. Quand ils sont tous en place, on oublie la structure. Trix est placé dans une position dynamique, la tête projetée vers l'avant, comme s'il partait en chasse. Le responsable du montage nous explique qu'ainsi le public du Muséum pourra le regarder dans les yeux.
Le montage du crâne

Le montage du crâne

© MNHN-A latzoura

Trix (hommage à l'ex-reine Beatrix des Pays-Bas ) a déjà été exposée à Salzbourg et à Barcelone. Elle passera trois mois à Paris. Profitez de l'exposition pour voir ou revoir la magnifique galerie de paléontologie, toute proche. Elle fête cette année ses 120 ans. Une paille pour un tyrannosaure !