A Nancy, une exposition sonore dont vous êtes l’instrument de musique

Mis à jour le 18/04/2018 à 10H37, publié le 18/04/2018 à 09H47
Step-Up, une des installations participatives à l'Autre Canal

Step-Up, une des installations participatives à l'Autre Canal

© France 3/ Culturebox

Dans le cadre du festival RING à Nancy, l’espace culturel l’Autre Canal expose trois installations sonores et interactives. Les visiteurs sont invités à jouer et à participer à des créations musicales de façon ludique et intuitive. A découvrir jusqu’au 19 avril.

Organisé à Nancy du 12 au 20 avril, le Festival RING propose une expérience connectée pour redécouvrir l'art. Entre réalité augmentée, réalité virtuelle, intelligence artificielle, robotique, et objets connectés, Nancy propose une vision artistique originale. A l’autre Canal, trois installations sonores et participatives permettent aux visiteurs de faire de la musique et de la ressentir sans instrument. 

Reportage de V.Odile / M.Mohammad / H. Marchetti pour France 3 Lorraine

https://videos.francetv.fr/video/NI_1221427@Culture

MR-808 Interactive

MR-808 Interactive est une installation numérique, pensée par Moritz Simon Geist, alias Sonic Robots.  À l’aide de pads, des petits coussins sur lesquels on peut taper, les spectateurs composent la musique en observant comment elle se fait juste devant eux.

Le principe c’est que tout le monde peut voir comment on crée une chanson

Moritz Simon Geist
A l’inverse d’un ordinateur ou d’un synthétiseur dans lequel les mécanismes sont cachés, ici le visiteur voit ce qui déclenche le son, il peut observer comment il est fait. Il participe donc activement à la création musicale. Le rapport entre le toucher, la vue et l'ouïe est développé avec ce robot à rythme. Quand on lui demande s’il faut être musicien pour faire une chanson, l’artiste répond que ce n’est pas nécessaire mais que "ça peut aider". 

Step-up 

Cette seconde installation est elle aussi interactive, elle permet aux participants de composer à plusieurs l’éclairage d’un lieu et une ambiance musicale en montant sur des dalles lumineuses. À chaque dalle correspond un instrument (percussions, basse, synthétiseurs...) d’un morceau de musique diffusé autour de l’installation. Nicolas Galland du collectif Foule complexe explique que lorsque huit personnes sont sur les huit dalles en même temps, on entend le morceau de musique complet. C’est interactif, les participants peuvent créer ce qu’ils veulent en déclenchant les instruments de musique qui leur plaisent le plus, ce sont eux qui décident et sans eux, pas de son. 

BrutPop 

Le nom de l'assocation vient d'un jeu de mot entre Britpop, art brut et pop art. BrutPop se dédie à la promotion de la musique expérimentale et était dans un premier temps destiné à un public autiste ou en situation de handicap mental ou psychique, avant de se tourner vers une audience plus large. En partenariat avec Reso-nance numérique, l'association développe la Brutbox, un outil qui favorise la pratique musicale et permet une approche intuitive et expérimentale. Le collectif réso-nance fait une démonstration avec deux cubes: un premier équipé d'un bouton pression et un second d'un capteur de distance. Le visiteur va pouvoir jouer de la musique en appuyant sur le bouton et en éloignant ou rapprochant sa main du capteur sur le second cube, selon la distance laissée, la note va être plus ou moins haute. Cette installation est intuitive et sollicite les sens, de façon simple puisqu'elle se limite à une ou deux actions en même temps, chaque personne peut reproduire le type de musique qui lui plaît avec ces cubes. 

Les installations sonores et participatives sont à découvrir jusqu'au 19 avril à l'Autre Canal de Nancy.