Une première fête des Lumières féerique à Londres

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/01/2016 à 12H10
L'Abbaye de Westminster, mise en lumière par l'artiste français Patrice Warrener

L'Abbaye de Westminster, mise en lumière par l'artiste français Patrice Warrener

© Justin Tallis / AFP

30 installations artistiques pour une ambiance magique et féerique dans les quartiers emblématiques de Londres. La capitale britannique accueille jusqu'à ce dimanche soir sa première fête des Lumières. Un événement qui a attiré un million de visiteurs en 4 jours. Et qui est inspiré de la célèbre fête des Lumières de Lyon, qui a du être annulée cette année à cause des attentats.

Reportage : Reportage : E. Phily - L. de la Mornais - C. Obert, - H. Bunker - S. Trentessaux

https://videos.francetv.fr/video/NI_604988@Culture

Cet éléphant grandeur nature qui semble se promener en pleine ville avait fait forte impression auprès du public lors de l'édition 2011 de la fête des Lumières de Lyon. Depuis, sa créatrice Catherine Garret le fait voyager un peu partout dans le monde. Et c'est tout naturellement que l'instatllation "Elephantastic" a participé à la première édition de la fête des Lumières de Londres. Et l'effet est toujours le même sur les visiteurs. "Avoir cette confrontation avec le public, et quand les gens s'arrêtent là et que je les vois sourire et qui se passe quelque chose de vrai (...). Je me dis, voilà c'est gagné !" explique Catherine Garret. 

Plusieurs compagnies françaises présentes à Londres

Et elle n'est pas la seule artiste à travailler régulièrement pour la fête des Lumières de Lyon à avoir fait le déplacement jusqu'à Londres. Plusieurs compagnies françaises sont également présentes comme TILT, qui a créé pour l'occasion un beau jardin lumineux. 

La fête des Lumières de Lyon 2014
Ces quatre jours de déambulations féeriques en pleine ville sont un vrai bonheur pour les londoniens, qui trouvent souvent cette période d'après-fêtes un peu morose ! L'occasion également d'attirer des touristes à une période de l'année plutôt calme d'ordinaire. Et puis cette année, la fête des Lumières de Lyon, qui se tient traditionnelement au début du mois de décembre, a du être annulée à cause des attentats de Paris. Du coup, l'effet de déjà-vu n'a pas eu lieu !  Les deux événements pourraient-ils coexister dans les prochaines années ? Pour l'instant, l'organisation de l'événement à Londres n'a pas confirmé si une deuxième édition aura lieu ou pas.