Le nouvel an chinois : voyage au pays des lanternes rouges du bonheur et de la fortune

Mis à jour le 18/02/2019 à 16H25, publié le 18/02/2019 à 16H03
Des lanternes rouges dans le ciel de Xi'an, Chine, durant les festivités du Nouvel An chinois

Des lanternes rouges dans le ciel de Xi'an, Chine, durant les festivités du Nouvel An chinois

© AFP / Wei yongxian / Imaginechina

Symbole de fortune et de bonheur en Chine, les lanternes rouges se sont déployées, comme de coutume, par milliers dans toutes les villes en ce mois de février. Une tradition millénaire pour célébrer le nouvel an Chinois, que le village de Tuntou s'emploie depuis 300 ans à faire perdurer.

Il en faut, des lanternes rouges pour fêter, comme la tradition l'exige, le nouvel an chinois ou fête du Printemps. Pour décorer et illuminer toutes les villes de Chine ou d'ailleurs, c'est à Tuntou qu'il faut aller les chercher. Depuis 300 ans, ce petit village situé à 300 km de Pékin en a fait sa spécialité.

Reportage France 2 : A. Miguet, J. Jankowski, C.Jing, Y. AYI

Tuntou : savoir-faire et tradition

A Tuntou, 7 000 habitants travaillent et vivent de la fabrication des lanternes. Des familles entières se transmettent un savoir-faire ancestral, de père en fils. La famille Bai s'est spécialisée dans la fabrication de lanternes XXL qui peuvent atteindre six mètres de long. Elles sont assemblées de façon traditionnelle ; un travail qui nécessite 3 jours d'attention particulière. 

Dans ce village, près de 160 millions de lanternes sortent des mains expertes des fabricants. Une fierté certaine qui exige parfois des sacrifices. En pleine saison, les ouvriers de l'usine Ruixin travaillent plus de douze heures par jour pour tenir la cadence et assurer les commandes. Une implication payante qui leur assure un bon salaire ; près de 600 euros en ce mois de février. En une journée, cinq mille lanternes sortiront de cette usine.
 

Nous vendons nos lanternes dans tout le pays, et même dans le monde entier : Corée du Sud, Angleterre... Dans les quartiers chinois, chez vous en France, vous verrez nos produits"

Cheng Lihui
Directeur Lanternes Ruixin  

Une tradition qui s'exporte au delà des frontières 

Les fêtes et coutumes chinoises sont de plus en plus honorées un peu partout dans le monde. Au mois de décembre, la ville de Gaillac dans le Sud-Ouest, a accueilli pour la seconde fois son festival des lanternes jusqu'au 6 février. Une manifestation féérique qui avait déjà conquis près de 250 000 visiteurs la première année. Paris, Lyon, Londres, Dublin, Zagreb, Anvers... ont elles aussi consacré fêtes, défilés et réceptions diplomatiques à l'année du cochon.