Le Musée des Confluences de Lyon reçoit en don près de 6000 oiseaux naturalisés

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/07/2018 à 10H58, publié le 03/07/2018 à 11H25
L'un des spécimens donnés au Musée des Confluences 

L'un des spécimens donnés au Musée des Confluences 

© France 3/ Culturebox

Les collections du Musée des Confluences de Lyon vent s’enrichir de 5780 oiseaux naturalisés, dont certains empaillés. Hubert Bonnetain, médecin et ornithologiste à ses heures perdues, a décidé de faire don du fruit de sa passion. Les objets ne sont pas destinés à être exposés, mais serviront à la recherche scientifique.

Entrez dans la drôle de maison d'Hubert Bonnetain ! A Massilly, Saône-et-Loire, il collectionne les oiseaux naturalisés depuis plus de 50 ans. Aujourd’hui il s’apprête à faire don de ses 5000 spécimens au Musée des Confluences de Lyon.

Reportage E.Rosso, M.Boudet, S.Bouix pour France 3 Grand Lyon

https://videos.francetv.fr/video/NI_1260409@Culture

Dans chaque pièce des oiseaux, de toute taille, couleur et espèce. C’est une collection très riche et exceptionnelle, fruit de plusieurs années de travail. Le propriétaire, qui voulait étudier les oiseaux et les connaître, a commencé ses recherches quand il était âgé de 15 ans, aujourd’hui il en a 70.

Je peux dire que j’y ai passé beaucoup de temps, des centaines d’heures, des milliers peut-être

Hubert Bonnetain, ornithologiste
Les conservateurs du Musée des Confluences ont été intéressés par les 5780 spécimens gardés et classés par Hubert Bonnetain. Il a décidé de se séparer de sa collection afin qu’elle puisse être conservée dans de bonnes conditions.

La deuxième plus grande collection d'oiseaux de France 

Les 5000 oiseaux rejoignent les réserves déjà riches de deux millions. Ici, la quantité, la qualité et la diversité des spécimens ont été des atouts pour accepter le don. Le responsable du service des collections du musée, David Besson, explique qu'il sera surtout utilisé à des fins de recherche : "Évidemment on ne peut pas tout exposer, il faudrait des kilomètres carré d'exposition", dit-il. Avec cette donation, le Musée des Confluences possède la deuxième plus grande collection d'oiseaux de France, derrière celle du Muséum d'histoire naturelle de Paris, qui comprend environ 130 000 spécimens.