L'Italie, invitée d'honneur du festival "Au Bonheur des Mômes" au Grand-Bornand

Mis à jour le 30/08/2018 à 16H20, publié le 30/08/2018 à 15H52
Au Bonheur des Mômes 

Au Bonheur des Mômes 

© M.Bries

Le Festival international de spectacles jeune public du Grand-Bornand met les compagnies italiennes à l'honneur. Pas moins de 18 troupes et artistes transalpins présentent leurs créations lors de cette 27e édition qui se tient dans la station haut-savoyarde jusqu'au 31 août. Au Bonheur des Mômes se voit donc rebaptisé cette année La Felicità dei bambini !

Ils sont Italiens et sont venus en voisins faire découvrir leur univers burlesque, à l'instar de Michele Cafaggi qui campe un aviateur amateur loufoque dans "Controvento". Une vingtaine d'artistes transalpins proposent leurs créations au Grand-Bornand, certains d'ailleurs pour la première fois en France. 
Au Bonheur des Mômes - Michele Cafaggi - Controvento

Au Bonheur des Mômes - Michele Cafaggi - Controvento

© France 3 Culturebox Capture d'écran

Pas besoin de traduction, la magie se décline dans toutes les langues et à tous les âges, lorsqu'elle opère. C'est le credo de ce festival pour les petits, taille maxi. Au Bonheur des Mômes accueille chaque année 90 000 spectateurs, avides de rester ou de replonger en enfance. 

et surtout, surtout, ne soyez pas trop sages...

Alain Benzoni, directeur général et artistique du festival Au Bonheur des Mômes
Pendant une semaine, la manifestation offre "toute la palette des arts vivants" grâce à une programmation éclectique qui marie poésie, danse, musique, théâtre ou expositions. 536 spectacles concoctés par 85 compagnies viennent donc enchanter le public et faire briller les yeux des enfants dès 3 mois.

Reportage :  France 3 Alpes, D. Borrelly / F. Ceroni / J. Ardito / S. Villatte.
Une vingtaine d'artistes italiens présentent leurs créations lors du festival dédié aux enfants.

"Lâche tes écrans, viens voir du vivant !" 

Cette grande récré haut-perchée (à plus de 1000m d'altitude) veut également faire de ces "mômes" des acteurs du festival. Des jeux, des ateliers et des initiations au cirque, au théâtre ou à la photographie, ont l'ambition de montrer aux enfants que le bonheur et l'émerveillement ne se vivent pas qu'au travers d'un écran. Une opération déconnexion à vivre jusqu'au 31 août avant de retrouver les bancs de l'école.