Le château de Robert le Diable restauré grâce à un chantier d'insertion

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 30/08/2015 à 16H33
Le château de Robert-le-Diable à Moulineaux (Seine-Maritime)

Le château de Robert-le-Diable à Moulineaux (Seine-Maritime)

© France 3 / Culturebox

Le magnifique château de Robert le Diable, en Seine-Maritime, fait l'objet d'un programme de restauration. L'édifice du XIIIe siècle est devenu dangereux après qu'un incendie en a détruit une partie en 2007. Originalité de ce chantier : il a été confié par la métropole Rouen-Normandie, son nouveau propriétaire à une équipe qui fait travailler des ouvriers dans le but d'une réinsertion sociale.

C'est ce qu'on appelle faire d'une pierre deux coups. La pierre, c'est celle du château de Robert le Diable. Le chantier qui permet de le restaurer sert aussi à la métropole Rouen-Normandie à remettre le pied à l'étrier à des personnes privées de travail depuis trop d'années. Le caractère patrimonial de leur geste ajoute à l'intérêt qu'ils trouvent à retrouver le monde du travail.

Le chantier ouvert depuis 2009 a pour objectif de sécuriser ce site magnifique pour qu'il puisse accueillir des spectacles.

Reportage : F. Bollez / H. Colosio / T. fournier / E. Tavennec

https://videos.francetv.fr/video/NI_487017@Culture

Robert le Diable était peut-être Robert de Normandie, le père de Guillaume le Conquérant. Ce dont on est sûr, c'est que cet édifice féodal date du début du XIIIe siècle. On pouvait encore le visiter jusqu'en 2003. Ses propriétaires en ont ensuite interdit l'accès, jusqu'à un incendie qui en a partiellement détruit des éléments de bois de la tour nord en 2007. Racheté par la communauté de l'agglomération, il bénéficie donc d'un programme de restauration confié à des ouvriers en réinsertion.