L'ancienne cité antique de Nimrod reprise à l'EI

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/11/2016 à 11H01
On ne sait pas encore ce qu'il reste des trésors archéologiques de Nimrod

On ne sait pas encore ce qu'il reste des trésors archéologiques de Nimrod

© France 3 / Culturebox

L'offensive des forces irakiennes sur Mossoul entre dans sa cinquième semaine. Hier, le groupe jihadiste Etat islamique (EI) a perdu une de ses prises symboliques : l'ancienne cité antique assyrienne de Nimrod. Avec Hatra, Nimrod est l'un des sites archéologiques les plus célèbres d'Irak, pays souvent décrit comme le berceau de la civilisation.

Nimrod est l'un des sites historiques, avec Palmyre en Syrie, que l'EI avait pris pour cible après sa conquête de vastes territoires dans les deux pays en 2014. L'armée irakienne n'a pas donné de détails sur l'état du site, situé sur les bords du fleuve Tigre.
La communauté internationale s'était alarmée au printemps 2015 lorsque l'EI avait diffusé des images montrant des jihadistes détruire au bulldozer, à l'explosif et à la pioche des monuments, des bas-reliefs et des statues de la cité.

Reportage : N.Lambert, J.Chanteraud, M.Mullender

https://videos.francetv.fr/video/NI_850961@Culture

Si Nimrod est tombée entre les mains des forces irakiennes, ce n'est pas encore le cas de Mossoul, où "l'EI est encerclé par le Nord et l'Est", a affirmé le commandant Mountadhar Salem, des unités d'élite du contre-terrorisme (CTS). 

L'Unesco a "salué les informations selon lesquelles Nimrod était de nouveau sous le contrôle du gouvernement irakien" et a proposé d'apporter son aide "lorsque la zone aura été stabilisée", selon son porte-parole George Papagiannis.