Feuilleton. 200 ans après, Waterloo revit la défaite de Napoléon

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 17/06/2015 à 12H04
Bataille de Waterloo-Reconstitution

Bataille de Waterloo-Reconstitution

© RECONSTITUTION D'UN CAMP NAPOLEONIEN

Pour le Bicentenaire de la bataille de Waterloo, l’association du même nom organise du 18 au 21 Juin 2015, plusieurs reconstitutions de cet épisode sanglant. Cette semaine, France 2 se rend dans la campagne belge pour revenir sur les batailles qui ont marqué l'histoire des français et scellé la fin de l'aventure napoléonienne.

Le 18 Juin 1815, les troupes Napoléoniennes débarquent dans la plaine de Waterloo. Très affaibli, l’Empereur souhaite prendre la ville de Bruxelles, mais le Maréchal Prussien et le Duc de Wellington lui barrent la route. La bataille survient après plusieurs erreurs tactiques de la part des troupes françaises, ce qui entraînera leur défaite, et la chute de Napoléon.

Episode 1 : "Vive l'empereur!"  

Ce véritable massacre, Paul n’est pas près de l’oublier. Cet agriculteur est né dans la campagne Belge, dans laquelle l’histoire ressurgie sous forme de petites balles de mousquets.
 
Les passionnées de reconstitutions historiques souhaitent aussi se souvenir de cette période. A l’occasion des 200 ans de la bataille de Waterloo, ils donneront un immense spectacle, grandeur nature, au plus proche de la réalité. Arnaud sera lui aussi sur le front avec son matériel de « reconstitueur », fidèle aux armes et à  l’uniforme de l’époque. 

https://videos.francetv.fr/video/NI_111831@Culture


Episode 2: Les soldats du XXIème sicèle revivent la victoire de Ligny 

Le 16 Juin 1815, Napoléon gagne son dernier combat contre l’armée prussienne, menée par le Maréchal Blücher. La bataille de Ligny a été particulièrement féroce et les deux camps ont subi de nombreuses pertes.
 
Arnaud, Franck et Bernard, sont militaires, avocats et retraités. Ils font partie des 1500 reconstitueurs qui revivent cette épisode glorieux, dans une ambiance identique à celle de l’époque. Aucun détail n’est laissé au hasard : les costumes, armes, décors  correspondent parfaitement à ce que les troupes françaises ont vécu 200 ans auparavant. Ils abordent cette guerre fictive avec beaucoup de sérieux afin de diriger au mieux leurs troupes, qui viennent des quatres coins de l'Europe.

Lorsque la bataille est finie, l'empereur remercie ses hommes et distribue des médailles aux plus méritants. L'armée Napoléonienne du XXIe siècle remontera sur leurs chevaux deux jours plus tard, dans les plaines de Waterloo.  

https://videos.francetv.fr/video/NI_111863@Culture


Episode 3 : La dernière bataille de Frank Sanson  

Sans Frank Samson, les reconstitutions napoléoniennes n’auraient pas la même envergure. Cet avocat parisien, spécialisé dans le permis de conduire, incarne le rôle de Napoléon depuis 10 ans. Un rôle prestigieux, qu'il a endossé par hasard alors que le comité de reconstitution n’avait plus d’empereur pour les diriger.
 
Passionné par les uniformes militaires et par la science des décorations (la phaléristique), ce mordu d’histoire va plus loin. En Bretagne, dans sa maison de campagne, il construit ce qu’il appelle son « Empire », avec ses deux fils comme princes, et sa femme comme impératrice.  
 
Si Frank Samson a était sacré empereur, c’est aussi parce qu’il possède une grande ressemblance avec Napoléon Bonaparte. Ses yeux gris, son visage rond, sa petite fossette au menton et son embonpoint font de lui un parfait sosie. Pour se mettre dans la peau de Bonaparte, il va jusqu’à apprendre sa gestuelle son intonation et ses rituels : avant chaque bataille, il touche l’oreille de ses soldats pour leurs porter chance.
 
Demain, Franck Samson enfilera pour la dernière fois son costume d’empereur. Tout comme Napoléon 1er, ce sera juste après la bataille de Waterloo qu’il tirera sa révérence.   

https://videos.francetv.fr/video/NI_111891@Culture


Episode 4 : Le grand jour est arrivé  

A quelques heures du spectacle, les acteurs se préparent. Tous ont un rôle bien précis, que Luc Petit, metteur en scène, va superviser. Une centaine d’hommes en uniforme joueront ce soir la bataille qui s’est tenue il y a 200 ans jour pour jour, sur l’une des plus grandes scènes du monde.
 
Alors que les musiciens répétent une dernière fois le défilé, les autres acteurs sont depuis quelques jours déjà dans la peau de leurs personnages. Leur passion va au delà de la reconstitution, puisqu’ils se nourrissent de la même façon que les soldats de l’époque et se déplacent uniquement à pied ou à cheval. Sur les champs de bataille, pas question de s’appeler par leurs vrais prénoms. Moustique, Moustache, Maréchal Ney ou Sans famille parcourent l’Europe, pour rejouer chaque année toutes les batailles de Napoléon.
 
Le spectacle promet d’être grandiose. Des spectateurs du monde entier sont venus en Belgique, spécialement pour revivre ce moment historique. « Il faut y être, il faut le voir, parce qu’on n’est pas près de recommencer », nous conseille Frank Samson, alias Napoléon 1er.  

https://videos.francetv.fr/video/NI_111913@Culture


Episode 5: Une bataille mythique grandeur nature


Le 18 Juin 1815, l’armée française est battue par les Prussiens et les Anglais. Alors que Napoléon était sûr de pouvoir gagner cette bataille, un retournement de situation inattendu signera la chute de l’empereur. Ce qu’il ignore, c’est que le Maréchal Prussien et le Duc de Wellington avaient constitué une alliance.
Pendant toute la première partie de la bataille, les Français semblent prendre le dessus sur les Anglais. Alors qu’ils commencent à s’affaiblir, l’armée prussienne, qui s’est cachée jusque là, déferle sur la plaine de Waterloo. Un véritable massacre s’ensuit, fatale à la grande armée.
 
C’est cette scène mythique que les reconstitueurs jouent avec un grand sérieux.
Pour rendre vivante cette grande bataille, aucun détail n'est négligé. Sur les costumes des soldats, on retrouve la fameuse carotte rouge, les épaulettes, la bufflèterie, un pantalon de drap blanc, des guêtres et des chaussures cloutées.
Bien qu’ils ne soient pas d’époque, l’attachée de presse et le metteur en scène ont un rôle primordial pour la bonne réalisation du spectacle, très médiatisé.

https://videos.francetv.fr/video/NI_111945@Culture



Le 18 Juin 2015, 200 ans après la bataille de Waterloo, plus de 11 000 spectateurs ont revécu cette épreuve historique. Un bon dans le passé grâce à un spectacle grandiose, qu’ils ne sont pas prêts d’oublier. 

"Waterloo 2015" Plaine de Waterloo - 18, 19, 20 et 21 Juin 2015 - 6,75 euros