Cité de Carcassonne : des médiateurs contre la dégradation de l'oeuvre de Varini

Mis à jour le 04/07/2018 à 16H51, publié le 04/07/2018 à 16H10
"Concentrique, excentrique" l'oeuvre de Felice Varini sur les remparts de Carcassonne

"Concentrique, excentrique" l'oeuvre de Felice Varini sur les remparts de Carcassonne

© PHOTOPQR/L'INDEPENDANT/MAXPPP

Depuis mai et jusqu’à septembre 2018, l’œuvre "Concentrique, excentrique" de Felice Varini habille les murs de la Cité de Carcassonne. Cette installation fête les 20 ans de l’inscription des remparts au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les 15 cercles jaunes qui recouvrent les murs sont dégradés, volontairement ou non, par des visiteurs. Des médiateurs sensibilisent le public au respect de l'oeuvre.

L'œuvre de Felice Varini, qui s’étend sur les remparts avait suscité la polémique au moment de son installation. Comment ont été faits ces cercles jaunes ? Sont-ils peints à même la pierre ? Sont-ils faits de bandes collées ? Pour répondre à ces questions et savoir de quoi est faite l’œuvre "Concentrique, excentrique" de Felice Varini, les visiteurs de la Cité de Carcassonne n'hésitent pas à la toucher. Leur "enquête" finit par dégrader l'oeuvre au même titre que les opposants à cette création pourtant éphémère.

Reportage A.Grellier, F.Guibel, S.Jeanneau pour France 3 Languedoc-Roussillon

https://videos.francetv.fr/video/NI_1261381@Culture

Car en la regardant de plus près, certains touristes ont remarqué qu’elle était faite de bandes peintes en jaune et simplement collées. Ils grattent, soulèvent et finissent par abîmer ces bandes qui sont en place depuis deux mois.
Exemple de dégradation: les gens décollent les bandes de peinture

Exemple de dégradation: les gens décollent les bandes de peinture

© France 3/ Culturebox

"On ne touche qu’avec les yeux"

Pour l’été, Maëlys et Céline, étudiantes en histoire de l’art ont été embauchées pour réparer les dégâts et faire de la médiation. Elles expliquent aux visiteurs comment l’œuvre a été conçue et rappellent qu’il ne faut pas la toucher.

Les cercles jaunes de Felice Varini ne cessent de susciter la polémique. Si l’œuvre doit rester en place jusqu’en septembre 2018, l'action pédagogique des médiateurs paraît indispensable. Jusqu'à présent, les réparations ont déjà nécessité de racheter des feuilles d’aluminium et de la peinture jaune à plusieurs reprises.