Ces Français qui veulent réécrire "La Marseillaise" après Charlie

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 16/02/2015 à 15H30
2006, un comédien habillé en Rouget de Lisle pose avec la Marseillaise

2006, un comédien habillé en Rouget de Lisle pose avec la Marseillaise

© MAXPPP/MAXPPP

Une pétition, des pages sur les réseaux sociaux, des articles dans la presse, le désir de nombreux citoyens de modifier les paroles de la Marseillaise ne date pas d'hier. Pourtant les événement de janvier dernier ont ravivé le sentiment de beaucoup qu'il ne faut pas répondre à la violence par des paroles porteuses elles-mêmes de division alors que le but d'un hymne est justement d'unir.

Pour répondre à la violence des attentats de janvier, les députés se sont spontanément levés et ont entonné la Marseillaise. Unir autour du sentiment patriotique tous ceux qui se reconnaissent dans les valeurs communes d'un Etat, voilà bien le rôle d'un hymne national. Pourtant de nombreux citoyens ont trouvé à l'occasion des assassinats commis à Paris, qu'appeler entre autres à verser "un sang impur" ne convenait plus. 

Plusieurs noms successifs

La Marseillaise, écrite en 1792 par Claude Joseph Rouget de Lisle ne s'est pas toujours appelée ainsi. Parmi ses appellations successives figure 
"Chant de guerre pour l'armée du Rhin" un titre plus explicitement lié à la période et aux événements qui l'ont inspiré. A la fin des six couplets dont on est sûr qu'ils furent écrits par Rouget de Lisle, les trois derniers vers avant l'ultime refrain sont clairs sur l'idée que se faisait l'auteur de l'horreur des armes : "Nos vils ennemis tomberont :Alors les Français cesseront De chanter ce refrain terrible : Aux armes citoyens...".

Constitutionnelle

Un version nouvelle pleine d'espoir, pacifique et réconciliatrice de l'hymne français est défendable et correspond sans doute davantage à l'esprit de la concorde européenne. Mais le chant tel qu'il est chanté aujourd'hui dans les cérémonies militaires, lors des matchs internationaux, des réunions politiques et des événements mettant en cause l'unité nationale fait partie intégrante de la constitution dans son article 2. Reste également que, malgré ses accents guerriers et sa totale absence de place pour une paix diplomatique, La Marseillaise a été chantée dans ces circonstances qui lui ont octroyé un caractère sacré difficilement contestable, sur les champs de bataille bien sûr, mais aussi dans les camps de concentration nazis.

Reportage : Isabelle Rettig /Thierry Brehier

https://videos.francetv.fr/video/NI_155453@Culture

Pétition

Il y a quelques semaines une pétition et même un concours de paroles ont été lancés sur Internet pour modifier les paroles de la Marseillaise dans un sens plus pacifique. Déjà plus de 1500 signatures ont été recueillies.


Pétition sur le site change.org
La Marseillaise interprétée par Roberto Alagna le 14 juillet 2013