A vendre : le Palais Bulles, villa mythique de Pierre Cardin

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/10/2015 à 16H24
Le Palais Bulles de Pierre Cardin, construit par l'architecte Antti Lovag

Le Palais Bulles de Pierre Cardin, construit par l'architecte Antti Lovag

© PHOTOPQR/NICE MATIN/FELIX GOLESI

Le célèbre Palais Bulles, résidence d'été préférée du couturier Pierre Cardin est à vendre. Surplombant la mer Méditerranée à Théoule-sur-Mer dans le massif de l'Esterel, cette villa mythique construite par l'architecte hongrois Antti Lovag en 1979 et classée Monument historique était devenue essentiellement un lieu de réception et d'exposition. Son prix atteindrait 350 millions d'euros.

Reportage : A. Masseglia / A. Taba

https://videos.francetv.fr/video/NI_526048@Culture

C'est l'annonce d'une agence immobilière spécialisée dans les biens de luxe et relayée par le Figaro Immobilier qui nous apprend la nouvelle. Le couturier Pierre Cardin se séparerait donc de son palais hors normes de Théoule-sur-Mer, ce lieu à l'architecture atypique dépourvue d'angles et d'arêtes qui délimitent de façon rigide les espaces de vie.

1200m² d'ondulation et de sphères évoquent sans cesse des formes féminines et voluptueuses que l'architecte Antti Lovag avait conçues pour rappeler l'habitat troglodyte, et d'une certaine manière un retour au source de l'habitat ancestral.    
Palais Bulles de Pierre Cardin

Palais Bulles de Pierre Cardin

© STEPHANE GENDRE/MAXPPP

C'est en 1992, après le décès de Pierre Bernard le commanditaire de l'oeuvre, que Pierre Cardin fait l'acquisition du Palais Bulles pour en faire un lieu de réception et d'exposition exceptionnels. Amateur et mécène des beaux-arts, Pierre Cardin y apporte sa touche personnelle et confie la décoration des dix suites de la maison-bulle à des artistes contemporains comme Patrice Breteau, Jérôme Tisserand, Daniel You, François Chauvin ou encore Gérard Le Cloarec.

Le couturier français fait alors le choix de partager cet espace hors normes aux courbes généreuses et le transforme en lieu de culture insolite qui accueille des soirées privées prestigieuses pendant le Festival de Cannes.

Aujourd'hui, Pierre Cardin fait le choix de s'en séparer mais ne souhaite pas expliquer ses motivations. En mai 2015 la propriété avait été estimé à 196 millions d'euros selon Christie's International Real Estate, mais selon une source proche, le couturier français en demanderait 350 millions d'euros.