Deux œuvres de Yoko Ono créent la surprise à la Biennale de Melle

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/08/2018 à 17H40, publié le 03/08/2018 à 17H39
"A Part of Lighthouse" de Yoko Ono exposée à la biennale d'art contemporain de Melle

"A Part of Lighthouse" de Yoko Ono exposée à la biennale d'art contemporain de Melle

© France 3 / Culturebox

La Biennale internationale d'art contemporain de Melle (Deux-Sèvres) présente jusqu'au 23 septembre 2018 une trentaine d'oeuvres et de pièces exceptionnelles. Parmi elles, deux créations surprenantes signées Yoko Ono que l'ancienne compagne de John Lennon a bien voulu prêter.

La nouvelle édition de la biennale d'art contemporain de Melle dans les Deux-Sèvres crée la surprise avec deux œuvres de Yoko Ono. De la pénombre de la mine de Melle illuminée par une sculpture lumineuse de plexiglas à l'installation interactive dans le centre-ville, les organisateurs ne cachent pas leur fierté. D'autant qu'il n'a pas été évident de convaincre la veuve de John Lennon. "Il y a quinze jours elle nous demandait encore des images des mines pour donner son accord et aujourd'hui elle adore", confie Chloé Hipeau-Disko, Directrice de la biennale d'art contemporain de Melle. 

Reportage : France 3 Poitou-Charente - D. Laveau / A. Darrigrand / N. Colombeau

https://videos.francetv.fr/video/NI_1273167@Culture


  • Parts of Lighthouse - 1966 - 2018
​Avant d’être une sculpture lumineuse, "Parts of a Lighthouse" n’était qu’une idée, un projet écrit par Yoko Ono en 1965 : "vous installez des prismes à certains moments de la journée, dans une sorte de lumière du soir qui les traverse, et la maison de lumière apparaît comme une image dans laquelle vous pouvez entrer si vous le souhaitez. La maison de lumière ne doit pas fonctionner tous les jours, exactement comme le soleil ne brille pas tous les jours".
Parts of Lighthouse Yoko Ono © France 3 / Culturebox

En lisant cette description dans un catalogue d’exposition en 1967, John Lennon demande à Yoko Ono de lui en construire une pour son jardin. Ils la surnomment "la maison du fantôme". Une invitation à entrer dans l’espace immatériel où se fondent les mémoires. Aujourd'hui, ce joyau de lumière a trouvé le plus bel écrin au sein de la mine de Melle. Les visiteurs de la mine sont sous le charme. 

Ouvert tous les jours à : 10h30, 14h15, 15h00, 15h45, 16h30, 17h15.
Puis du 1er au 30 septembre : Du lundi au vendredi à 15h00
Week-ends : 14h30 et 16h30

ADRESSE : Rue Pré du Gué, 79500 Melle
TARIFS : Adulte : 8,50 € Enfant (6-18 ans) : 4,50 €


  • Riverbed/Stone Piece - 2015-2018
Cette installation fait partie des œuvres interactives de Yoko Ono. Pour la présenter pour la première fois à l’extérieur, Yoko Ono a pensé arranger les galets comme on les trouverait sur le lit d’une rivière ou d’un torrent.
Riverbed /Stone Piece- Yoko Ono

Riverbed /Stone Piece- Yoko Ono

© France 3 / Culturebox
L’artiste ajoute une instruction : "Choisissez un galet et tenez-le jusqu’à ce que la colère et la tristesse vous aient quittés." Il s’agit d’activer l’œuvre, de la mettre en action en participant à une sorte de méditation collective reliant les hommes, le visible et l’invisible, le temps ordinaire et celui du ressenti. Riverbed/Stone Piece évoque un jardin zen où Yoko Ono offre à chacun la liberté d’interagir avec l’oeuvre qui vient évoluer selon les émotions des visiteurs.

A voir devant la maison de pays, Place Bujault. Accès libre.